tesla-gigafactory-europe

Elon Musk a donné quelques précisions quant au lancement de sa première usine en Europe, précisant qu’une décision sera prise en 2017 quant à la localisation du futur site.

Lors d’un entretien téléphonique avec la presse organisé en marge de l’annonce de l’acquisition de Grohmann Engineering, Elon Musk a confirmé que Tesla prévoit de choisir l’an prochain la localisation d’une « Gigafactory 2 » sur le sol européen, annonçant que celle-ci servira à la fois à la production de batteries et de véhicules. « Nous souhaitons pouvoir établir la localisation en 2017 » a-t-il précisé, indiquant qu’il s’agira d’un site « de grande taille », beaucoup plus important que l’actuel site de Tilburg, aux Pays-Bas, qui sert à réaliser une partie de l’assemblage des Model S et Model X venant de l’usine américaine de Fremont.

Publicité


Si l’objectif numéro 1 de Tesla reste aujourd’hui de débuter l’industrialisation de la Model 3 dans les temps, le constructeur cherche aussi à réinventer son processus de fabrication. Un renouveau qui passe notamment pas l’acquisition de Grohmann Engineering mais aussi par la construction de sites capables d’assurer l’ensemble du processus de production, de la fabrication de la batterie jusqu’à l’assemblage final du véhicule.

Le constructeur ne devrait pas révéler ses ambitions pour l’Europe avant que la production de la Model 3 soit clairement sur les rails dans son usine de Fremont en Californie. Pour rappel, Tesla prévoit de débuter l’industrialisation de sa petite dernière à partir de la mi-2017 avant une montée en puissance prévue pour la fin 2017.

« Il ne fait aucun doute que Tesla aura au moins à long terme un – et peut-être deux ou trois – usines de production de batteries et de véhicules en Europe » sans pour autant donner de calendrier ou communiquer des sites dans lesquels Tesla serait susceptible de s’implanter.  Il faut dire que le constructeur n’a que l’embarras du choix. Alors qu’Elon Musk évoquait déjà la probable implantation d’une usine en Europe il y a quelques mois, des territoires comme l’Alsace ou Châteauroux sont allés jusqu’à lancer des vidéos pour séduire le patron de la firme californienne.

Source : Electrek, Les Echos

Publicité