tesla-solarcity-powerwall-solaroof-musk

Afin de démontrer les synergies possibles entre Tesla et SolarCity, Elon Musk a présenté hier un premier produit développé conjointement par les deux sociétés.

Pour présenter le premier produit codéveloppé par Tesla et SolarCity, Elon Musk a choisi les studios d’Universal, à Los Angeles. Les fans de « Desperate Housewifes » reconnaitront d’ailleurs Wisteria Lane, la rue typique de la série servant de décor à l’annonce de son nouveau projet.

Des tuiles solaires

Alors que l’esthétique des traditionnels panneaux solaires est souvent pointée du doigt, les deux sociétés ont présenté un nouveau concept d’installation composé de tuiles très proches de celles utilisées pour les maisons traditionnelles.

« Les voitures électriques n’étaient pas très belles, elles ressemblaient à des voiturettes de golf Nous voulons les rendre aussi attractifs que les voitures électriques le sont devenues. La même chose se passe avec les panneaux solaires, nous devons les rendre aussi attrayants que les voitures électriques le sont devenues » a indiqué Elon Musk. Différents types de tuiles seront notamment proposées afin de s’adapter au design et à l’architecture de tous types de maisons.

Seul bémol : il ne s’agit pas de modules posés ultérieurement mais bien de tuiles intégrées dès la construction de la maison. En d’autres termes, la cible évolue. Il ne s’agit plus de séduire uniquement les propriétaires mais aussi les promoteurs pour qu’ils intègrent la technologie dans leurs constructions futures.

Elon Musk va toutefois devoir jouer sur les prix pour convaincre. Sans préciser un quelconque tarif pour le moment, il indique que le prix de l’installation serait « inférieur à celui d’un toit traditionnel qui comprend aussi la facture d’électricité ». Quant au rendement de ce type de panneaux, aucune indication n’a encore été donnée.

L’installation des premières tuiles solaires est attendue l’an prochain. Pour Elon Musk, l’objectif est de parvenir à capter 5 % du marché.

Un Powerwall deux fois plus puissant

Une nouvelle génération du Powerwall Tesla a également été présentée. Cette nouvelle batterie à usage stationnaire est désormais capable d’embarquer jusqu’à 14 kWh d’énergie, soit le double de la première génération, avec un prix qui augmente évidemment en conséquence (5500 dollars contre 3000 dollars).

Capable de délivrer jusqu’à 5 kW de puissance en continu et 7 kW en crête, ce Powerwall 2 est à la fois discret et esthétique. Il annonce une durée de vie de 10 ans et peut, synergies obligent, être alimenté directement par le toit solaire.

Selon Elon Musk, l’installation permettrait d’alimenter les ampoules, les prises et le réfrigérateur d’une maison avec 4 chambres à coucher pour une journée entière. « Et indéfiniment si elle est couplée avec un toit solaire » ajoute t-il.

tesla-powerwall-2

Opération séduction

Alors que la fusion entre SolarCity et Tesla sera soumise au vote des actionnaires le 17 novembre prochain, cette présentation produit servait essentiellement à démontrer l’intérêt d’un travail commun entre les deux sociétés.

Surtout, il s’agissait d’insister sur la complémentarité de leur savoir-faire, source d’un véritable écosystème associant toit solaire, stockage stationnaire et voiture électrique.

tesla-solarcity-vision

Elon Musk est-il parvenu à convaincre les actionnaires ? Rendez-vous le 17 novembre prochain pour le découvrir. Et vous, que pensez vous de la fusion entre Tesla et SolarCity ? Et pour ceux qui l’auraient raté, ci dessous la vidéo de la présentation réalisée par Elon Musk.

Des tuiles solaires et un nouveau Powerwall pour Tesla et SolarCity
5 (100%) 1 vote[s]