Une station Fastned

Le réseau de recharge ultrarapide Fastned annonce avoir remporté de nouveaux appels d’offres pour le lancement de nouvelles stations autoroutières. L’opérateur récemment débarqué en France va installer 3 sites supplémentaires dans la moitié sud de l’Hexagone.

Quelques semaines après la mise en service de ses 6 premières stations sur l’axe Lyon-Montbéliard, Fastned poursuit son développement plus au sud. Le réseau de recharge ultrarapide pour véhicules électriques a remporté une seconde volée d’appels d’offres lancée par les gestionnaires autoroutiers ASF et Vinci.

Ouverture d’ici la fin 2022

Trois nouvelles stations seront donc construites dans les mois à venir. Elles seront implantées sur l’A72 entre Saint-Étienne et Clermont-Ferrand (aire de la plaine Forez est), sur l’A9 entre Nîmes et Montpellier (aire d’Ambrussum nord) et sur l’A20 entre Brive-la-Gaillarde et Montauban (aire des Jardins des Causses du Lot). Chaque station sera équipée de 8 points de charge haute-puissance jusqu’à 300 kW et pourra être étendue en fonction de la fréquentation. Leur ouverture au public est prévue avant la fin 2022.

En parallèle, l’opérateur hollandais aménage actuellement deux stations au sud de Paris (aire des Jonchets sur l’A5 dans les deux sens) et prépare une troisième sur l’aire d’Achères la Forêt (A6). D’ici la fin de l’année, Fastned disposera d’un total de 12 stations autoroutières. Le réseau sera sans concurrence sur la totalité de ces aires de service. Il complète le maillage initié par Ionity, qui reste de loin le premier opérateur de recharge ultrarapide tous publics en France avec pas moins de 90 stations.

Tarification au kWh et paiement direct par carte bancaire

Pour rappel, Fastned applique un tarif de recharge clair et équitable de 0,59 €/kWh. Les habitués peuvent souscrire à un abonnement mensuel de 11,99 €/mois afin de réduire le prix du kilowattheure à 0,45 €. Il se distingue des réseaux concurrents en proposant le paiement direct par carte bancaire (sans contact uniquement), en plus des moyens traditionnels comme le badge d’opérateur de mobilité et le règlement par carte via smartphone.