C’est le constructeur lui-même qui a tenu à effectuer la comparaison des frais d’exploitation de 3 versions de sa Corsa actuelle : électrique, diesel et essence. Les chiffres obtenus pour l’Allemagne, pays où Opel a été fondé, sont déjà très favorables à la e-Corsa (de l’ordre de -30%).

Jusqu’à -60% pour la France

L’avantage à la version électrique de l’Opel Corsa est bien plus marqué encore en appliquant les tarifs français sur les carburants, l’électricité et la maintenance sous le régime du contrat FlexCare Premium Plus. Le coût mensuel d’exploitation baisse respectivement de 61% et 51% par rapport aux versions essence et diesel.

Publicité


Concernant l’entretien seulement, le gain est d’environ 42% au bénéfice de l’électrique : 21,50 euros, contre 37,50 euros mensuels pour les 2 motorisations thermiques.

Les calculs, ramenés en moyennes mensuelles, ont été réalisés pour un usage sur 4 ans, avec 10.000 kilomètres parcourus à l’année.

27 euros d’électricité

En prenant un prix du kilowattheure à 0,19 euro, et un litre de gazole et d’essence respectivement à 1,64 et 1,66 euro, le constructeur obtient une facture énergétique mensuelle de 27 euros pour la Corsa-e, 86 euros pour la version essence, et 62 euros pour la motorisation diesel.

Pour effectuer sa comparaison, Opel a opposé, toutes les 3 en finition Edition, les Corsa électriques (moteur 100 kW), essence (73,5 kW) à boîte de vitesses automatique, et diesel (même puissance) à rapports manuels (n’existe que dans cette configuration).

Selon le cycle mixte WLTP, la consommation de ces 3 versions aux 100 kilomètres est de : 17 kWh, 4,3-4,4 litres et 3,2-3,3 l. Pour les 2 dernières, l’impact CO2 est de 99-101 et 85-87 grammes au kilomètre.

Pour compenser un prix d’achat plus élevé

Si Opel mène actuellement cette campagne d’information, c’est pour convaincre ses client d’opter dès le début de l’année prochaine pour la version électrique de la Corsa.

Les gains sur les coûts d’exploitation épongent progressivement un prix d’achat plus élevé pour la Corsa-e : 24.650 euros (bonus gouvernemental déduit), contre 19.000 euros (-5.650 euros par rapport à l’électrique) pour l’essence et 18.600 euros (-6.050 euros) pour la diesel.

Selon les calculs d’Opel, la Corsa-e coûte 75 euros de moins par mois que la version essence (48,50 contre 123,50 euros). Sur 4 ans, l’économie à l’utilisation serait donc de 3.600 euros. La même simulation appliquée au diesel (99,50 euros par mois) donne un gain de 2.448 euros en faveur de la Corsa-e.

Publicité


6 à 10 ans pour atteindre l’équilibre

Dans les 2 cas, sur 4 ans, le solde n’est cependant pas positif pour la Corsa électrique. Il faudrait en fait un peu plus de 6 ans pour lui donner l’avantage définitif face à l’essence, et presque 10 ans devant le diesel. Mais la version électrique aligne bien des avantages en compensation.

Quoi qu’il en soit, Opel compte intégrer prochainement à son configurateur un comparateur dynamique.

Publicité