Au cœur de sa Renaulution, Renault a officialisé Mobilize, le nom de sa nouvelle marque dédiée aux nouvelles mobilités. Parmi la gamme de véhicules proposés figurera le successeur de l’actuel Twizy.

Lors de la présentation de la restructuration du Groupe Renault en septembre 2020, le géant français avait annoncé l’arrivée d’une quatrième marque aux côtés de Renault, Dacia et Alpine. Consacrée à l’électromobilité et aux services de mobilité, on sait désormais qu’elle se nomme Mobilize. Il s’agit du quatrième pilier annoncé par Luca de Meo, le Directeur Général de Renault, pour relancer le groupe.



Mobilize se focalise sur les services de mobilité et d’énergie et des formes de mobilités durables et partagées. L’objectif de la nouvelle marque est de répondre aux besoins des usagers et de permettre au Groupe Renault « d’atteindre la neutralité carbone et à son ambition de développer la valeur de l’économie circulaire ».

Un successeur au Twizy comme fer de lance de l’électromobilité

Il ne sera pas le premier véhicule disponible sous le badge Mobilize, mais le concept EZ-1 a forcément de quoi intriguer. Véritable descendant du Renault Twizy, ce quadricycle électrique ne verra le jour qu’en 2023.

Il mesurera 2,3 mètres de long, soit un gabarit similaire à celui de son prédécesseur sorti en 2012. L’EZ-1 comportera deux places mais ne sera pas disponible à l’achat. Seul un format de location, à plus ou moins longue durée, sera proposé aux particuliers et aux entreprises.

Il disposera d’un système de changement de batterie instantané, comme le Seat Minimo. Luca de Meo l’avait initié à l’époque, et le PDG de Renault récidive en proposant cette fois une solution plus adaptée aux flottes et à l’autopartage.

Le changement instantané de batterie permettra une disponibilité permanente des véhicules sur les bornes de partage. La location, quant à elle, sera possible soit sur une base de temps, soit selon un kilométrage donné.

Une berline et un fourgon accompagneront la Dacia Spring

Toutefois, Mobilize n’attendra pas 2023 pour lancer officiellement son premier produit, puisque la Dacia Spring arrivera dès cette année dans les rangs du constructeur. Le SUV compact, véhicule électrique le plus abordable du marché, s’est dévoilé sous le badge Dacia, mais aura plusieurs vies, puisque le service Zity de Renault le proposera aussi.

Mobilize nous a confirmé que la Spring sera adaptée avec des équipements spécifiques pour les flottes et l’autopartage. Cependant, elle conservera bien son badge Dacia pour son exploitation sous ce nouveau nom.

En revanche, le nouveau constructeur sortira en 2022 une berline dont le nom n’a pas encore été dévoilé, mais nous a confirmé qu’elle porterait le logo Mobilize. Il s’agira d’un modèle électrique destiné aux flottes de taxis et VTC. Il sera spécialement conçu et développé pour Mobilize.

Enfin, un véhicule électrique de livraison, lui aussi dédié aux flottes « zéro émission », verra le jour à une date encore inconnue. Celui-ci portera également le nom de Mobilize et devrait arriver après l’EZ-1, donc possiblement à l’horizon 2024.



Les 4 futures voitures électriques de Mobilize 2021-2025

Les 4 futures voitures électriques de Mobilize 2021-2025

Privilégier les flottes et miser sur l’écologie

Grâce à un partenariat avec RBI Bank and Services, Mobilize permettra à ses clients un accès facilité à ses services financiers. Ainsi, la marque compte les aider à acquérir des flottes et limiter les coûts de celles-ci.

Des logiciels et algorithmes permettront à Renault de mieux cibler l’utilisation des véhicules Mobilize et mieux répondre à la demande utilisateur. Cela permettra notamment de mieux répartir les véhicules dans les services d’autopartage. L’objectif est d’augmenter de 20 % le taux d’utilisation des voitures des diverses flottes.

Mobilize aidera les exploitants de flotte dans l’entretien des véhicules. Lorsque ceux-ci ne pourront plus être utilisés, ils seront envoyés à la Re-Factory de Flins. De là, les services de Mobilize les recycleront et réutiliseront leurs batteries. Renault compte profiter des batteries usées pour en faire des sources d’énergie stationnaires. L’expertise de Renault permettra à Mobilize d’optimiser la gestion de la valeur du cycle de vie de la batterie.

Enfin, la marque cherchera à faciliter l’adoption du véhicule électrique par les clients en proposant des services liés à l’autopartage. Un système de paiement unique européen et une application permettant de localiser les stations de recharge feront partie du dispositif.