Les 4 futures voitures électriques de Mobilize 2021-2025

Teaser des 3 futures voitures électriques Alpine 2021-2025

Annoncé ce jeudi 14 janvier, le nouveau plan stratégique de Renault propulse Alpine dans une autre dimension. Le petit constructeur deviendra une marque 100 % électrique avec une offre composée de trois modèles.

La Renaulution a bien eu lieu ! Pour Alpine, elle marque une révolution dans son approche et dans le concept de la marque, qui deviendra électrique. Le nouveau mot-clé de la marque est « Avant-Garde », qui englobe à la fois la volonté du constructeur de devenir 100 % électrique, mais également de monter en gamme. Le PDG du groupe, Luca de Meo, est l’instigateur de cette nouvelle stratégie.

Trois modèles électriques, dont un SUV et une sportive

Alpine a teasé son « Garage de rêve » avec trois modèles qui sortiront dans les prochaines années. La plateforme CMF-B EV, adaptée de celle de la Clio ou du Nissan Juke, servira pour concevoir une compacte sportive électrique, possiblement dérivée du nouveau Renault 5 Prototype de segment B. Dédiée aux véhicules « zéro émission », la plateforme CMF-EV sera aussi la base d’un petit SUV de segment C.



Enfin, une sportive électrique développée avec Lotus remplacera l’A110. La mythique marque s’est tournée depuis plusieurs mois vers la production de supercars électriques. Vitrine commerciale du Groupe Renault, Alpine en sera aussi la division sportive, avec notamment un engagement en Formule 1 et aux 24 Heures du Mans. Alpine rassemblera les activités jusque-là regroupées sous les bannières Alpine Cars, Renault Sport et Renault Sport Racing.

Une vitrine technologique pour le Groupe Renault

Comme l’A110 depuis sa sortie, les nouvelles Alpine représenteront l’aspect innovant du groupe. Alpine sera aussi une vitrine technologique pour le Groupe Renault, avec le développement de technologies issues de la compétition. Le groupe met aussi en avant le savoir-faire et l’aspect artisanal de l’usine de Dieppe, qui produira les futurs modèles.

« Alpine va passer d’un statut quelque peu nostalgique à un statut d’outil pour devenir l’avant-garde de l’automobile entièrement électrique, sportive et exclusive », a déclaré le nouveau PDG d’Alpine, Laurent Rossi. « Il sera possible de partir d’une page blanche sur la distribution et l’ingénierie pour attirer une nouvelle clientèle. Une marque ne serait rien sans ceux qui fabriquent les produits, Alpine c’est une marque remplie d’artisanat et de savoir-faire. »

C’est aussi grâce à la compétition qu’Alpine pourra développer des technologies poussées. Au centre de celles-ci, un nouveau système de gestion de l’énergie devrait constituer la colonne vertébrale technique des futures Alpine. L’échange de données et la connectivité sont également mis en avant pour la gestion électronique des modèles. Enfin, l’intelligence artificielle aidera à apporter des services personnalisés aux clients de la marque.

SUV, compacte, sportive : Une gamme diversifiée pour tous

Dans son « Dream Garage », Alpine explique préparer un modèle destiné à chaque utilisation. La compacte sportive se destine à une clientèle voulant se faire plaisir au volant, et Alpine en fait la voiture « pour moi ». Le SUV électrique de segment C sera un véhicule « pour nous », c’est-à-dire une voiture familiale. Quant à la sportive développée avec Lotus, c’est une voiture « pour le week-end », un véhicule de loisir.

Grâce à ces modèles visant un public large en dépit de leur esprit haut de gamme, Alpine veut devenir une marque rentable d’ici à 2025. Cela inclut les investissements liés au sport automobile, qui doit aussi aider à communiquer mondialement sur la marque.

La future F1 d'Alpine

« Notre équipe de F1 rassemble 1 200 ingénieurs d’élite formés pour rivaliser contre les plus grands constructeurs. C’est aussi une plateforme marketing unique avec un demi-milliard de fans dans le monde, c’est une opportunité unique pour une marque » poursuit Laurent Rossi.

C’est également en 2025 que le Groupe Renault devrait accélérer sur l’électrification. À ce moment-là, 50 % des véhicules produits seront électriques, et un quart des ventes se fera sur le « zéro émission ». Bien qu’elle ne représentera qu’une petite fraction de ce chiffre, la marque Alpine guidera le reste du groupe dans sa mue.