Jusqu’ici réservés aux seuls modèles de la marque californienne, les superchargeurs Tesla seront ouverts à l’ensemble des modèles du marché dès 2022. Une petite révolution pour le constructeur.

Considéré comme le plus grand réseau de recharge rapide au monde, le réseau Superchargeurs a débuté son déploiement en 2012, à une époque où les solutions de charge pour les longs trajets en voiture électrique étaient quasi inexistantes. Près de dix ans plus tard, le constructeur compte plus de 25 000 superchargeurs répartis dans plus de 2 700 stations à travers le monde. Alors que seuls les propriétaires de la marque peuvent aujourd’hui y accéder, les choses sont sur le point de changer. Tesla a en effet confirmé aux autorités norvégiennes son intention d’ouvrir son réseau propriétaire à d’autres constructeurs automobiles d’ici septembre 2022.



Pour Tesla, cette ouverture à tous des superchargeurs serait un véritable changement de paradigme. L’annonce, qui doit encore être confirmée par le constructeur, pose toutefois autant de questions que de réponses.

Stratégiquement, on s’étonne que Tesla accepte d’ouvrir si facilement son réseau. Dès 2014, Elon Musk avait indiqué être ouvert au principe, mais sous réserve que les autres constructeurs mettent la main à la poche. Peut-être que les pressions politiques, comme celle récemment rapportée en Allemagne, auront finalement favorisé la décision du constructeur. Il n’empêche qu’en ouvrant grand les portes de son réseau propriétaire, Tesla casse l’un des principaux arguments de ventes de ses modèles. À moins que le constructeur choisisse de ne rendre publics qu’une petite partie de ses superchargeurs. Une approche qui serait similaire à celle des chargeurs à destination où seule une des trois bornes fournies par la marque est accessible à l’ensemble des modèles du marché.

Autre inconnue de l’équation : le tarif ! Alors que les superchargeurs sont aujourd’hui facturés 0,36 €/kWh aux propriétaires de Tesla, le groupe californien pourrait choisir de faire payer plus cher les modèles des autres marques. Un principe déjà adopté par Ionity dont les prix favorisent les marques partenaires du consortium. À l’heure où le nombre de voitures électriques en circulation explose, cette ouverture des superchargeurs pourrait être l’occasion pour Tesla de financer plus facilement l’expansion de son réseau.

Se pose également la question des modalités de paiement. Aujourd’hui, Tesla utilise un équivalent du protocole « Plug & Charge » pour communiquer les informations de facturation lorsque la voiture est branchée au superchargeur. Qu’en sera-t-il avec les modèles externes à la marque ? Les stations superchargeurs étant dépourvues de bornes de paiement, le plus simple pour Tesla sera sans doute de faire appel à une application mobile.

Côté technique, pas de grosse difficulté en vue. En Europe, les superchargeurs sont déjà équipés depuis l’arrivée de la Tesla Model 3 du Combo. Désigné comme standard européen pour la charge rapide, ce connecteur est utilisé sur la quasi-totalité des nouveaux modèles du marché.

Et vous ? Que pensez-vous de cette large ouverture des superchargeurs Tesla ? Bonne ou mauvaise idée ? N’hésitez pas à partager votre avis dans les commentaires !

MAJ 25/06/2021 à 13h45 : Nous avons pu échanger avec les équipes de Tesla qui nous ont confirmé que l’ouverture annoncée était bien spécifique à la Norvège et ne concernait que les superchargeurs faisant l’objet d’une subvention publique. Evoquée à plusieurs reprises par Elon Musk, l’ouverture du réseau à d’autres constructeurs reste dans les projets du constructeur.

 

En Europe, les superchargeurs sont équipés du connecteur Combo, utilisé sur la plupart des nouvelles voitures électriques du marché.

Source : Electrek