La marque aux chevrons débarque sur le très chiche marché des quadricycles urbains légers électriques que Renault n’a pas réussi à dynamiser avec son Twizy depuis sa sortie voilà presque 10 ans. Le Citroën Ami aurait-il plus d’arguments pour convaincre ?

Quadricycle léger

Un des points intéressants du concept du Twizy est sa disponibilité comme quadricycles lourd et léger, respectivement dotés d’une vitesse de pointe de 80 km/h et 45 km/h. De quoi rentabiliser plus rapidement la phase de recherche et développement et couvrir une large palette de besoins.

L’Ami, lui, joue dans la même cour que le Twizy 45. Les 2 modèles peuvent être pilotés dès 14 ans avec le permis AM en poche.

Pour convaincre un large public, Citroën joue plutôt sur de multiples possibilités et une très grande souplesse de mise à disposition, notamment par l’intermédiaire de services d’Autopartage. On y trouve aussi l’engin du Losange, mais sans doute pas aussi souvent qu’il le devrait.

➡ Avantage Renault Twizy

Agencement des places

Parmi les principales raisons évoquées au lancement du Twizy pour le bouder : une disposition des places en tandem, celle de derrière servant surtout en dépannage. Si une personne s’y assied, elle doit étendre ses pieds de part et d’autre du siège avant. Ce qui n’est pas forcément agréable pour les 2 occupants.

Un Renault Twizy accompagné par des cyclistes

Sur le Twizy, les deux passagers sont installés en tandem

Dans l’Ami, les 2 passagers sont assis côte à côte avec un décalage vers l’arrière pour celui de droite par rapport au conducteur. Il est donc plus large que le Twizy : 1,39 contre 1,19 mètre. Le quadricycle de Citroën est aussi plus haut de 6 centimètres (1,52 contre 1,46 m), et plus long (2,41 contre 2,32 m).

Sur le Citroën AMI, la philosophie est plus proche d’une voiture « classique » avec les deux passagers installés côte à côte

➡ Avantage Citroën Ami

Rangements

La plus grande longueur de l’Ami ne se traduit pourtant pas par un coffre qui serait plus volumineux que les 31 litres de celui du Twizy. Non, l’Ami n’en a pas. Ou plutôt, il dispose de toute une panoplie d’astucieux rangements et de bacs à babioles dont certains seront proposés dans les accessoires en option en différents coloris. Une niche avec un bloqueur de pieds ou de roulettes est même prévue pour embarquer une valise cabine devant le passager de droite.

Par rapport au Twizy, l’Ami est donc un vrai 2 places avec un généreux espace de chargement qui permet d’envisager embarquer avec soi quelques bagages bien calés. De quoi imaginer l’utiliser en navette pour se rendre à la gare ou à l’aéroport. Des barres de toit sont mêmes présentes avec la finition Vibe.

➡ Avantage Citroën Ami

Des portes peu conventionnelles

Les portes du Twizy ont été aussi la cible des détracteurs de l’engin. Elles se déploient en élytres, mais ce n’est pas ça le problème. Echancrées à mi-hauteur, du fait de l’absence de vitre, elles exposent potentiellement les passagers aux intempéries. Des accessoires fixes, mais amovibles, ont rapidement été proposés, signe que la conception de ces ouvrants n’était pas acceptable pour la plupart des utilisateurs.

L’ouverture des portes sur l’Ami est aussi particulière : de type « suicide » pour le conducteur (basculement vers l’arrière), mais classique pour son passager. Ce qui permet d’interchanger ces éléments, comme d’autres éléments de la carrosserie dont les boucliers avant et arrière. Des vitres isolent les passagers des intempéries. A la façon de celles à l’avant des 2 CV, la partie du bas bascule sur un axe horizontal pour se plaquer sur celle du haut, quand on veut profiter de l’ambiance extérieure.

➡ Avantage Citroën Ami

Caractéristiques techniques

Avec sa modeste puissance de 6 kW, le moteur de l’Ami coiffe pourtant celui du Twizy (4 kW) qui emporte malgré tout ce dernier suffisamment vivement. En revanche, le quadricycle du Losange est équipé d’une batterie lithium-ion d’une meilleure capacité énergétique : 6,1 contre 5,5 kWh, pour un temps de recharge d’environ 3 heures pour les 2 modèles concurrents.

La différence n’est pas énorme sur le papier, mais sur l’autonomie elle est importante. Alors qu’on peut espérer tirer réellement un peu plus de 100 kilomètres d’un Twizy 45, l’Ami s’arrêtera bien plus tôt, entre 60 et 70 km vraisemblablement.

Pour de petits déplacements, ça suffira bien sûr. Mais s’il s’agit d’effectuer des tournées ou d’enchaîner des rotations en autopartage, ça risque de vite coincer. De nombreuses études montrent que 50 km de rayon d’action conviennent pour le quotidien de la majorité des Français. Mais une marge est nécessaire pour faire face aux impondérables.

Autre point favorable au Twizy : la présence d’une version « 80 » qui fait grimper la puissance du moteur à 13 kW et la vitesse de pointe à 80 km/h pour un usage plus polyvalent.

➡ Avantage Renault Twizy

Citroën AmiRenault Twizy 45Renault Twizy 80
Puissance6 kW4 kW13 kW
Vitesse max45 km/h45 km/h80 km/h
Batterie5,5 kWh6 kWh 6 kWh
Autonomie60 – 70 km100 km80 km
Temps de charge3 heures3 heures3 heures

Design/Fun

Ce sont 2 « bestioles » que nous avons face à face. Sont elles séduisantes par leur design ? Les goûts et les couleurs… Forcément certains préféreront l’Ami et d’autres resteront fidèles au Twizy : Tant mieux ! Mon avis ? 50/50 ! Le Twizy paraît plus robuste, à côté d’un Ami qui fait un peu « cadeau Bonux » en plastique bas de gamme. Ses rétroviseurs font pacotille par comparaison à ceux du Renault.

En revanche, à l’intérieur, c’est autre chose ! Un geek sera séduit par le rôle que pourra jouer son smartphone dans la conduite de l’Ami, ne serait-ce que pour la navigation GPS. Une station d’accueil est prévu pour l’appareil. Le petit écran derrière le volant, avec la vitesse instantanée, l’autonomie, le niveau de charge de la batterie et le totalisateur kilométrique, fait plus gaming que celui façon cristaux liquides du Twizy.

En outre, le toit vitré panoramique de série sur le Citroën apporte une belle luminosité à l’intérieur et une véritable touche fun. Cette dernière peut-être encore relevé en choisissant bien les accessoires et leur teinte. L’Ami est certes minimaliste, mais il l’est de façon astucieuse.

➡ Avantage Citroën Ami

Parlons argent !

C’est principalement sur les moyens de disposer de l’engin que Citroën a mis le paquet ! Et là : il n’y a pas photo ! L’Ami est facturé à partir de 6.900 euros, contre 10.000 euros pour le Twizy avec propriété de la batterie, les 2 quadricycles étant éligibles au même bonus environnemental de 900 euros. Soit 6.000, contre 9.100 euros. Le petit véhicule du Losange est 50% plus cher que celui des Chevrons. Mais n’oubliez pas la différence d’autonomie !

Citroën propose aussi une formule sans égale de location longue durée sur 48 mois avec un loyer mensuel à moins de 20 euros (19,99 euros). Même s’il faut lâcher au départ 2.644 euros en premier loyer, l’offre a de quoi séduire ! Citroën n’a cependant pas communiqué sur le kilométrage annuel compris dans cette proposition. Renault réagira-t-il à cette offensive ou laissera-t-il mourir davantage son quadricycle ?

➡ Avantage Citroën Ami