Kia e-Niro & Hyundai Kona électrique à la centrale hydroélectrique de Gerstheim (Bas-Rhin)

Commercialisés depuis quelques semaines en France, le Kia e-Niro et le Hyundai Kona électrique font partie des voitures électriques les plus attendues en ce début d’année. Du côté de Strasbourg, Automobile Propre a pu prendre en main les deux modèles. Un test qui nous a permis de comparer les consommations et les capacités de recharge des deux SUV électriques coréens.

Partageant le même groupe motopropulseur, les deux modèles testés associent un moteur électrique de 204 chevaux à une batterie de 64 kWh, la meilleure des deux configuration par les deux marques coréennes qui proposent également une batterie 39 kWh associée à une motorisation de 136 chevaux.

Pour effectuer notre comparatif, nous avons fait appel au Hyundai Kona appartenant à Hubi, un modèle en finition « First Edition » dont nous vous parlions déjà en octobre dernier. Quant au Kia e-Niro, c’est un modèle en finition « e-Active » – la plus accessible – qui a été mis à disposition par un membre de l’équipe Automobile Propre récemment livré. Côté autonomie, les deux modèles annoncent une autonomie relativement proche dans leur configuration 64 kWh. Le e-Niro dispose toutefois d’un léger avantage avec une autonomie affichée à 455 km en cycle WLTP contre 449 km pour le Kona.  

Une différence de taille

Avec 20 cm de plus en longueur que le Hyundai Kona, le Kia e-Niro se distingue par son espace intérieur et son volume de rangement (451 litres de coffre). A comparer aux 332 litres du coffre du Hyundai Kona électrique qui ne laisse que peu d’espace surtout pour une utilisation familiale.

La largeur et la hauteur des deux SUV sont similaires. L’espace de conduite est également plus avantageux sur le Kia e-Niro. La console centrale imposante du Hyundai Kona séparant le conducteur et le passager laisse moins d’espace pour les jambes. Le Kia e-Niro s’oriente donc plus vers une utilisation familiale tandis que le Hyundai Kona vers des  besoins urbains.

Le style des coréennes 

Du côté du design, nous remarquons un style plus classique sur le Kia e-Niro et la patte du designer allemand Peter Schreyer (ex. Audi) n’y est pas étranger.

Le design du Kia e-Niro peut rappeler certains modèles allemand. Quant au Hyundai Kona avec son style plus moderne peut plaire à de nombreux conducteurs. Les avis sont partagés parmi la communauté d’utilisateurs de véhicules électriques.

Avec et sans pompe à chaleur

Kia a fait le choix de ne pas équiper le e-Niro de pompe à chaleur en France contrairement à Hyundai sur le Kona. Pour celles et ceux qui ne connaissent pas le principe, le rôle de la pompe à chaleur est d’améliorer les performances du chauffage (habitacle et batteries) pour les températures inférieures à 10°C. Hubi – qui a largement pu la tester depuis la livraison de son Kona en octobre – nous a fait remarquer qu’elle pouvait être parfois assez bruyante.

100 kilomètres sur autoroute

Dans des conditions hivernales, de neige et zéro degré au thermomètre, nous avons entrepris un parcours entre Mulhouse et Erstein (Bas-Rhin) avec un passage par l’Allemagne pour rejoindre les bornes rapides installées par Ionity sur l’aire de Mahlberg. Au départ, les deux voitures électriques affichaient le même niveau de recharge : 60 %. A noter que le Hyundai Kona était stationné pendant la nuit  dans un garage à 7° C contrairement au Kia e-Niro qui lui l’était garé en extérieur par -5°C. Une différence qui peut avoir des conséquence sur la température des batteries lithium-polymère et donc leurs performances, tant en termes d’autonomie que de recharge.

Lors de notre essai, les deux voitures ont adopté une conduite identique avec un habitacle réglé à 19°C, une ventilation réduite au minimum et des vitesses similaires tout au long du trajet. 

Après 89 km d’autoroute entre 120 et 130 km/h, nous avons effectué un arrêt pour tester la recharge rapide. Au terme de ce premier trajet, les deux modèles affichent un niveau de recharge identique : 31 %. Côté consommation, le Kona affiche un léger avantage : 21 kWh contre 21,6 kWh pour le e-Niro.

Recharge rapide

Les véhicules électriques ont été ensuite rechargés simultanément sur leurs connecteurs Combo CCS. Les puissances de recharge communiquées par les deux marques sont de 77 kW au maximum en conditions estivales, qu’en est-il en hiver ?

A la première minute, nous constatons que les deux voitures électriques se chargent à la même puissance : 39 kW. Au bout de 10 minutes le Hyundai Kona monte à 55 kW alors qu’il a fallu près de 20 minutes au e-Niro pour atteindre cette même puissance. Une fois arrivées à 56 % de charge, les deux voitures ont la même chute de puissance à 41 kW. Curieusement, le Kona remonte à 56 kW pour 62% de batterie alors que le e-Niro reste à 41 kW.

Après 49 minutes de recharge, le Kia e-Niro a rechargé 34,2 kWh alors que le Hyundai Kona a lui rechargé 35,7 kWh. Le modèle de Hyundai prend donc un très léger avantage. Une différence qui pourrait s’expliquer par l’influence de la température des batteries sur la recharge. Il faut rappeler que le Hyundai Kona a pris le départ du trajet avec des batteries plus chaudes. Nous pouvons donc nous poser la question sur l’impact de la pompe à chaleur qui équipe le Hyundai Kona. S’il y en a un, il semble être minime.

Bilan de l’essai

Après 109 kilomètres parcourus sur 90% d’autoroute, le résultat de la consommation moyenne est le suivant : Kia e-Niro, 21 kWh / 100 km et Hyundai Kona, 20,6 kWh / 100 km.

Chaque modèle à ses arguments… Le Kia e-Niro se distingue par ses dimensions familiales et son design plus classique tandis que le Hyundai Kona s’annonce plus urbain avec un style plus marquant que le modèle de Kia . Quant aux performances et aux consommations, difficile de réellement les démarquer et notre essai se termine par une quasi égalité des deux modèles. S’ils ne sont pas très surprenants, e-Niro et Kona partageant le même groupe motopropulseur, les résultats révèlent l’impact modéré de la pompe à chaleur. De quoi rassurer celles et ceux qui s’intéressent au modèle de Kia.

Encourageants, les chiffres d’immatriculations des deux modèles laissent présager de très bons résultats pour 2019. Hors bonus, les tarifs débutent à partir de 38.500 euros pour le Kia e-Niro et 38.400 euros pour le Hyundai Kona électrique.

L’essai en vidéo

 

Kia e-Niro VS Hyundai Kona : essai comparatif des deux SUV électriques coréens
4.2 (84.62%) 39 vote[s]