Arnaud Montebourg, ministre du redressement productif

On le sait, le gouvernement travaille sur un plan de relance destiné à l’industrie automobile. Si rien n’est encore définitif, Arnaud Montebourg, le ministre du Redressement productif, en a dévoilé les contours.

Ce plan, qui devrait être présenté le 25 juillet, fera la part belle aux véhicules « propres », à savoir les véhicules électriques et hybrides. « Nous écartons la prime à la casse et nous nous dirigeons vers des formes de soutien massif vers les véhicules innovants et propres, hybrides et électriques » a expliqué Arnaud Montebourg.

Publicité


« Nous avons là un avantage compétitif et comparatif très fort en France, chez nos constructeurs français » a indiqué le ministre. « Renault a fait de l’électrique un axe majeur de son développement, tandis que PSA Peugeot Citroën privilégie l’hybride. Nous souhaitons pousser cet avantage, donc finalement favoriser les constructeurs qui travaillent sur le territoire français ».

Voilà qui est étrange comme raisonnement, d’autant que Toyota, constructeur japonais, est le leader en matière d’hybrides (et que Renault ne propose pas d’hybride). Sur les ventes électriques, les français sont bien placés, même si les véhicules proposés par PSA sont fabriqués… au Japon.

Néanmoins, Arnaud Montebourg explique ce choix : « Nous n’avons dans le système bruxellois pas le droit de favoriser telle ou telle implantation » pour soutenir directement l’emploi en France ».

L’un des leviers sur lesquels va s’appuyer le gouvernement est celui du bonus malus. Le ministre ne s’en cache pas : « Nous sommes très tentés d’accentuer les mesures liées au bonus malus écologique ». On peut toutefois raisonnablement penser que la prime de 5000 euros pour l’achat d’une voiture électrique sera maintenue, ce qui est important pour l’avenir de ce marché.

Enfin, pour relancer les ventes au delà des seuls véhicules « propres », Arnaud Montebourg indique qu’il est entrain de « réfléchir à une bonne mesure qui permette d’imaginer que les Français puissent accéder à la voiture moins cher », sans accroitre « l’endettement des ménages ». Aucun détail n’a été donné pour l’instant…

En ce qui me concerne, il me tarde de connaître les mesures définitives de ce plan. Je crois que c’est déjà une très bonne chose que la prime à la casse soit exclue des mesures envisagées et que les véhicules électriques et hybrides soient mis en avant.

Et vous, que pensez-vous de ces pistes ? Qu’est-ce que vous y ajouteriez pour soutenir la filière automobile tout en soutenant les véhicules « propres » ?

Source : AFP

À relire : Les aides à l’achat d’une voiture électrique

Publicité


Publicité