Électrique et hybride rechargeable : quelles ont été les marques les plus branchées en 2021 ?


Dacia Spring - Prise de recharge

En électrique et en hybride rechargeable, Automobile Propre fait le point sur les marques les plus branchées de l’année 2021. 

Publicité

Avec plus de 160 000 immatriculations enregistrées dans l’Hexagone en 2021, la voiture électrique boucle une nouvelle année record malgré une crise des semi-conducteurs qui frappe l’ensemble du secteur automobile. Si le marché s’envole, tous les constructeurs ne jouent pas encore au même niveau. Alors que certaines marques affichent des taux d’électrification impressionnants, d’autres sont beaucoup plus à la traîne. Des premiums aux généralistes, on fait le point sur les bons (et les moins bons) élèves.

Porsche en tête des marques premium

À l’exception de marques 100 % branchées comme Tesla, MG ou Smart, ce sont les marques dites « premium » qui affichent le plus fort taux d’électrification. Ce n’est pas vraiment une grande surprise. Face à des réglementations où chaque gramme de CO2 compte, ce sont les modèles les plus lourds et les plus puissants qui vont tirer le plus profit de l’électrification avec un surcoût qui est aussi bien plus facilement absorbable.

Parmi ces constructeurs, c’est Porsche qui affiche l’un des plus forts taux de véhicules branchés. En France, plus de trois Porsche immatriculées sur quatre possédaient une prise en 2021. Dans le détail, ce sont surtout les voitures hybrides rechargeables qui ont dominé les ventes de la marque. L’an dernier, elles ont représenté 61 % des immatriculations du constructeur contre 15 % pour l’électrique, porté par la seule Taycan.

Boostés par leurs immatriculations en hybrides rechargeables, Volvo et Jeep complètent le podium avec respectivement 64,41 et 52,82 % de véhicules branchés. Les ventes 100 % électriques restent toutefois marginales chez les deux constructeurs (2,75 % pour Volvo et 0 % pour Jeep).

Chez Porsche, l’électrique a représenté 15 % des immatriculations en 2021

Au coude à coude, Mercedes et DS avoisinent les 40 % de parts de véhicules branchés. Arrive ensuite Mini (31 %), marque où le 100 % électrique a représenté plus d’une immatriculation sur cinq en 2021.

BMW, qui a pourtant réalisé une année 2021 record avec l’électrique, est un peu plus en retrait avec 28 % de véhicules branchés (5 % en électrique et 23 % en hybride rechargeable). Idem pour Audi dont le mix de véhicules branchés ne représente que 22 % des immatriculations. Pénalisé par une politique privilégiant jusqu’ici l’hybride, Lexus arrive en queue de classement et ne compte que 5 % de véhicules branchés.

Part EV Part PHEV Part EV + PHEV
Porsche 15.18 %  61.58 % 76,76 %
Volvo 2.75 % 61,66 %  64.41 %
Jeep 0 %  52.82 % 52,82 %
Mercedes 2.98 %  35.49 % 38,47 %
DS 7.93 %  29.10 % 37,02 %
Mini 20.29 %  10.58 % 30,87 %
BMW 5.10 %  23.07 % 28,17 %
Jaguar 2.85 %  23.11 % 25,96 %
Audi 2.73 %  19.28 % 22,02 %
Lexus 5.19 % 0 % 5,19 %

Kia, Hyundai et Fiat dans le top des généralistes

Sur le segment plus populaire des marques généralistes et exception faite de MG et de Smart dont les mix sont 100 % branchés, ce sont les constructeurs coréens qui mènent la danse. Cumulant près d’une immatriculation sur cinq en tout électrique, Kia atteint un mix branché de 28 % en intégrant les hybrides rechargeables. Pas loin derrière, Hyundai boucle l’année avec 15 % d’électriques et 12 % d’hybrides rechargeables dans son mix, soit environ 27 % de véhicules branchés.

Côté français, il est naturellement plus difficile de faire des gros scores compte tenu du volume de véhicules écoulés sur des segments d’entrée de gamme où le thermique est encore très présent. Malgré les quelque 23 000 ZOE écoulées, Renault boucle 2021 avec un mix électrique de 12 %, soit un peu moins que son partenaire Nissan (13,6 %, essentiellement grâce à la Leaf). En y intégrant les hybrides rechargeables, le mix branché grimpe à 17 % chez Renault. Même constat avec Peugeot. La marque au lion termine l’année avec un mix branché de 15,8 %, mais avec une plus forte part d’hybrides rechargeables que son concurrent au losange (7,5 vs 4,5 %). Chez les autres marques de l’ex-PSA, Opel et Citroën affichent respectivement un mix branché de 11 et 6 %.

Nouvel entrant sur le marché de l’électrique avec la Spring, Dacia boucle l’année avec 9,09 % de mix électrique. Un beau démarrage lorsque l’on sait que les livraisons de la voiture électrique low cost de Dacia n’ont réellement débuté que depuis le mois de septembre.

Chez Volkswagen, la tendance est plus ou moins similaire. En tête des marques du groupe, Volkswagen a réalisé 16 % de ses immatriculations avec des véhicules branchés. Arrivent ensuite Skoda (11,66 %) et Seat (7,90 %).

Comme Lexus chez les premiums, Toyota termine tout en bas du classement. En 2021, les véhicules branchés n’ont représenté que 1,4 % des immatriculations du constructeur. Une situation qui devrait toutefois changer cette année avec l’arrivée du nouveau Toyota BZ4X.

Marques Part EV Part PHEV Part EV/PHEV
Kia 19.20% 8.94% 28.14%
Hyundai 14.91% 11.79% 26.69%
Fiat 23.94% 0.00% 23.94%
Renault 12.07% 4.54% 16.61%
Peugeot 8.29% 7.51% 15.80%
Volkswagen 9.99% 5.68% 15.67%
Nissan 13.56% 0.00% 13.56%
Skoda 7.21% 4.45% 11.66%
Opel 9.16% 2.20% 11.36%
Ford 1.76% 9.08% 10.84%
Dacia 9.09% 0.00% 9.09%
Mazda 8.14% 0.00% 8.14%
Seat 3.78% 4.11% 7.90%
Honda 6.68% 0.00% 6.68%
Citroën 1.85% 4.40% 6.25%
Toyota 0.03% 1.36% 1.39%
Suzuki 0.00% 1.28% 1.28%

 

Publicité


Sur le même sujet

Commentaires

Copyright © 2022 Automobile Propre - Tous droits réservés Mentions légales Site édité par Saabre