Denza D9, de nouvelles ambitions pour BYD


Denza D9 DM-iÀ présent sous le contrôle de BYD, la marque Denza doit désormais représenter le groupe chinois sur un segment de marché plus haut de gamme. Le monospace D9 est la première étape, en hybride rechargeable ou électrique.

Après des années d’efforts, BYD est récompensé par l’explosion du marché de l’électrique en Chine. Ses ventes suivent la même tendance et Build Your Dreams est à présent une marque phare du marché chinois. Mais si les volumes sont en forte hausse et que la notoriété est très bonne, BYD reste une marque généraliste. En prenant le contrôle de Denza, marque née de sa coopération avec Mercedes, le constructeur chinois espère toucher le segment du haut de gamme.

Publicité
À lire aussi Mercedes lance une petite batterie sur ses monospaces électriques

La gamme sera opérée de façon relativement autonome à BYD, avec un réseau spécifique plus ou moins calqué sur celui de start-up comme Nio. Surtout, les modèles à venir ne seront pas de simples changements de logo de BYD existantes. Cinq lignes de produits sont envisagées : D, E, N, Z et A…

Le premier modèle est le grand monospace D9 et il sera suivi dans l’année par deux SUV.

3 000 commandes en 30 minutes

Il est relativement étonnant de débuter par un monospace, segment peu porteur en Chine. C’est aussi un segment sur lequel les différentes start-up de l’électrique ne se sont pas encore engagées. La voie est donc libre pour BYD, qui a annoncé avoir enregistré 3 000 commandes en 30 minutes.

Avec ses 5,25 m de long et 1,96 m de large, il s’inscrit face au Buick GL8, référence du marché, ou au récent Voyah Free. Il accuse toutefois 12 cm de plus en hauteur que ce dernier, ce qui lui vaut un aspect moins élancé.

Les écrans sont largement présents à bord, 17,3 pouces pour celui au centre de la planche de bord, 10,25 pour l’instrumentation (plus un affichage tête haute) et 12,8 pour les deux écrans au deuxième rang. Car les occupants de choix sont à l’arrière. On y trouve des sièges grand confort, dont les réglages sont effectués via un petit écran tactile intégré aux accoudoirs. Trois occupants peuvent prendre place au dernier rang.

À lire aussi GM débute les livraisons du Hummer électrique

Comme souvent chez BYD, il s’agit d’un véhicule multiénergie. On trouve ainsi des versions dotées du système hybride rechargeable DM-i. Le moteur est un 1,5 turbo de 102 kW complété par un moteur électrique de 96 kW. Le DM-i laissant plus de place à la propulsion électrique dans son fonctionnement, cela justifie la présence d’une charge en courant continu à 80 kW. L’autonomie électrique va de 50 km en entrée de gamme à 190 km en haut de gamme. Des versions à 4 roues motrices, inédites sur le segment, sont aussi proposées.

La version électrique ne dévoile pas encore totalement ses caractéristiques. On se contentera de l’annonce d’autonomie à 600 km (cycle CLTC) et la charge rapide permettant de recharger les batteries (de type Blade) pour 150 km en 10 minutes. Elle se distingue par sa calandre en chute d’eau. Une calandre immense qui n’a pas grande chose à envier à celle du Toyota Alphard ou du Lexus LM…


Publicité

Sur le même sujet

Copyright © 2023 Automobile Propre - Tous droits réservés Mentions légales Site édité par Saabre