Avec la nouvelle C4 électrique, Citroën positionne son nouveau modèle face au cousin Peugeot, le e-2008. Voici ce qui réunit, et au contraire, ce qui sépare les deux modèles français.

Chez PSA, l’électrique nouvelle génération a débuté chez Peugeot en priorité. La marque a reçu même deux modèles : la citadine e-208 et, plus récemment, le SUV e-2008. Bien après, Citroën présente enfin son premier véhicule électrique basé sur la plateforme e-CMP, la compacte ë-C4. Avec un même bagage, les deux modèles de PSA offrent-ils le même voyage ?

Des carrosseries différentes

Sur le style, ce sont deux écoles. Le Peugeot e-2008 s’inscrit dans une silhouette classique mais bourgeoise avec un léger côté agressif. Citroën, comme depuis le Cactus de 2014, joue la carte de l’audace. Les deux modèles sont bien des compactes surélevées, mais l’e-2008 s’oriente plus vers la catégorie des SUV  là où le ë-C4 se rapproche des crossovers.

En termes de coffre, la forme inclinée à l’arrière apporte un petit désavantage à la e-C4. Sur la compacte aux chevrons, le coffre est limité à seulement 380 litres, soit 25 de moins que le 2008.

e-C4e-2008
Longueur4360 mm4300 mm
Largeur1800 mm1770 mm
Hauteur1525 mm1540 mm
Empattement2670 mm2605 mm
Coffre380 litres405 litres

Pour l’autonomie, l’aéro dicte sa loi

Avec la même batterie de 50 kWh (46 utiles), les modèles affichent des autonomies différentes. La compacte de Citroën revendique 350 kilomètres par charge, contre 310 km pour son cousin sochalien. Comment expliquer cela ? Sur les proportions, peu de différences. En longueur, le modèle de Citroën affiche 6 cm de plus. Or ce dernier s’affiche sur de nombreuses photos en soufflerie, serait-il ainsi plus aérodynamique ? Sa forme davantage en goutte semble lui donner raison et 10% d’efficience en plus.

Sur la nouvelle C4, l’aérodynamique semble avoir été particulièrement bien travaillée. De quoi expliquer le différentiel d’autonomie à batterie identique.

Question recharge, c’est une égalité parfaite, puisque que les deux modèles possèdent la même offre. La charge en courant alternatif grimpe jusqu’à 7,4 kW et à 11 kW en option. En courant continu, c’est le standard Combo qui est utilisé avec une puissance allant jusqu’à 100 kW.

Côté motorisation, le bloc électrique est identique sur les deux modèles. Cumulant 136 chevaux et 260 Nm, il est bridé à 150 km/h.

e-C4e-2008
Moteur100 kW – 136 ch100 kW – 136 ch
Couple260 Nm260 Nm
Batterie (utile)50 kWh (46 kWh)50 kWh (46 kWh)
Autonomie WLTP350 km310 km
0-100 km/h9.7 snc
Poidsnc1548 kg

Techno ou confort

Dans l’habitacle, les deux électriques ont également de grandes disparités. Chez Peugeot, ce sont la technologie et le haut de gamme qui règnent. Le-2008 épouse ainsi un petit volant, des compteurs rehaussés, une option à effet 3D, un écran tactile légèrement orienté vers le conducteur, des surfaces moussées ainsi que inserts alu et noir brillant. Le Sochalien flatte l’œil, quand les Chevrons se focalisent sur l’ergonomie.

La présentation de l’ë-C4 est plus classique, avec ses commandes ne déboussolant personne. Elle adopte aussi plus d’aspect pratiques, comme le tiroir et le support de tablette côté passager ou le dispositif d’affichage tête haute. Autre détail, l’écran central tourné vers le conducteur ne l’est pas ici. Les occupants profiteront également d’un accent mis sur le confort, avec des suspensions spécifiques à butées hydrauliques.

Un positionnement prix à définir

Pour les finitions et équipements, il faudra attendre encore quelques mois pour juger du positionnement. Idem du côté des tarifs même s’il est probable que la Citroën ë-C4 soit légèrement plus abordable que le Peugeot e-2008, actuellement affiché dès 37.850 €.

D’autres alternatives chez Opel et DS

Il faut savoir que la plateforme e-CMP accueille deux autres électriques chez PSA. Plus petits avec une longueur sous 4,20 mètres, les SUV Opel Mokka-e et DS 3 Crossback E-Tense reprennent aussi la motorisation 100 kW et les batteries de 50 kWh. Le véhicule au Blitz joue sur le tableau de l’e-2008 en prestations, le tricolore étant haut de gamme, approchant les 40.000 €.