Chevrolet Bolt EV et EUV : ces anti-Renault ZOE que l’on ne verra pas en France


Publicité

General Motors a dévoilé un tout nouveau modèle électrique Bolt EUV, un crossover venant épauler une citadine Bolt EV remaniée au prix largement réduit.

Dans une pub pour le Superbowl le 8 février dernier, General Motors annonçait vouloir « écraser la Norvège » en matière de voitures électriques. Seulement, le groupe automobile américain mettait en avant les élitistes GMC Hummer et Cadillac Celestiq. GM révèle désormais deux autres véhicules bien plus accessibles pour le grand public.

Une citadine repensée et un nouveau crossover

La première nouveauté est la version restylée de la Chevrolet Bolt EV. Vous vous souvenez de cette citadine électrique qu’Opel promettait il y a quelques années d’importer sous le nom Ampera-e ? Jamais commercialisée en France (la marque passant sous giron PSA), elle continue sa carrière aux États-Unis avec un gros restylage.

Pour ses 4 ans, la face avant est inédite. La Bolt affine ses phares, supprime la calandre, adopte un logo Chevrolet bleu et acère sa prise inférieure. L’arrière évolue moins, avec des feux plus modernes et un bouclier noir.

Ces modifications donnent un air de famille avec un dérivé crossover inédit, le Bolt EUV (pour Electric Utility Vehicle). S’il partage la nouvelle planche de bord au grand écran, celui-ci est plus haut et offre davantage d’habitabilité.

Bolt EV Bolt EUV
Longueur 4145 mm 4306 mm
Largeur 1765 mm 1770 mm
Hauteur 1611 mm 1616 mm
Empattement 2600 mm 2675 mm
Poids 1628 kg 1669 kg
Volume de coffre 470 l 462 l

Un faciès plus moderne pour la Bolt EV, qui conserve 416 km d’autonomie.

Bonne autonomie, mais recharge moyenne

Bien que General Motors ait martelé l’arrivée des batteries Ultium nouvelle génération, les nouvelles Bolt n’en profitent pas. Conséquence, elles conservent la batterie d’origine de 65 kWh. La Bolt EV promet ainsi 416 km d’autonomie, contre 402 km pour le Bolt EUV.

Le handicap de la charge rapide est par ailleurs encore présent. Alors que les modèles compacts actuels dépassent 100 kW, les Bolt ne grimpent pas au-delà de 55 kW. Pour pallier cela, les clients pourront charger jusqu’à 11 kW en courant alternatif AC, contre 7,2 kW auparavant. Ils profiteront également d’un moteur offrant 150 kW de puissance et 360 Nm de couple.

Un prix cassé, mais pas pour nous…

La réduction des coûts étant spectaculaire dans la voiture électrique, Chevrolet a baissé sa Bolt EV. Celle-ci passe son tarif de base à 31 995 dollars, contre 36 620 dollars aujourd’hui.

Le crossover Bolt EUV démarrera lui à 33 995 dollars, avec 3 finitions, dont la Launch Edition à 43 495 dollars. Les livraisons débuteront à l’été 2021. Cette nouvelle gamme permet de s’aligner face à la Nissan Leaf (dès 31 620 $). Elle s’éloigne aussi des Hyundai Kona (dès 37 390 $) et Tesla Model 3 (dès 37 990 $).

Mais ce qui est dommage, c’est que GM n’importe pas ces deux modèles en Europe. Il aurait été très intéressant de comparer ces Chevrolet Bolt EV et EUV avec les Renault ZOE ou Volkswagen ID.3. Qu’en pensez-vous ?


En savoir plus sur le véhicule Chevrolet Bolt

Publicité

Sur le même sujet


Publicité
Publicité

Commentaires

Copyright © 2021 Automobile Propre - Tous droits réservés Mentions légales Site édité par Saabre