Le constructeur allemand a choisi d’équiper les voitures électriques de sa famille ID, basées sur la plateforme dédiée MEB (Modular Electric Drive Matrix), du serveur d’applications ICAS1 de Continental.

Avec cette technologie, les futures voitures électriques de Volkswagen franchissent un nouveau palier comme véhicules connectés. A bord, une véritable plateforme informatique à hautes performances développée par l’équipementier en collaboration avec le fournisseur international de logiciels Elektrobit.

Ce dernier a réalisé l’application maîtresse qui pilote le serveur ICAS1 en s’appuyant sur l’architecture standardisée Autosar. Fruit d’un partenariat au sein de la filière automobile, cette dernière a pour rôle de superviser dans les voitures actuelles les unités de contrôle électronique.

La solution Elektrobit rend indépendant le serveur des habituels logiciels embarqués. Pour quels avantages ? Déjà de permettre l’intégration de soft proposés par des entreprises extérieures.

Comme sur les Tesla, les logiciels embarqués (tiers ou constructeur) pourront être mis à jour à distance, en particulier pour améliorer la sécurité autour de l’utilisation des voitures électrique de la famille ID de Volkswagen. De nouvelles applications seront également ajoutées par ce biais.

Doté d’une puissance de calcul élevée, le serveur d’applications ICAS1 permet aussi de planifier les itinéraires en fonction de la distance à parcourir, de l’énergie disponible dans les batteries et des stations de recharge implantées sur les territoires traversés.