Pour pallier le retard de la Volkswagen ID.3, la marque allemande aurait décidé de prolonger de quelques semaines la production de sa Golf électrique.

Si Volkswagen nous répète que tout va bien, il apparaît de moins en moins sûr que la Volkswagen ID.3 soit en mesure d’arriver dans les temps. Entre les problèmes logiciels et l’impact de l’épidémie de coronavirus, plusieurs semaines voire plusieurs mois de retard se profilent à l’horizon pour la nouvelle compacte électrique du groupe. Problème : pour satisfaire aux exigences de l’Europe sur les émissions de CO2, Volkswagen doit impérativement livrer un maximum de voitures électriques cette année.

Alors que la petite e-Up connait un joli succès outre-Rhin, la Volkswagen e-Golf pourrait servir de joker. Assemblée à l’usine de Dresde, en Allemagne, la production de la Golf électrique était censée s’interrompre dans le courant de l’été pour céder la place à l’ID.3. Selon un document interne relayé par Nextmove, le constructeur aurait finalement choisi de reporter l’échéance à début novembre.

Boostée par l’augmentation du bonus, la Volkswagen e-Golf a été la voiture électrique la plus vendue sur le marché allemand en février. Avec 1.475 unités écoulées, elle devance d’une centaine d’exemplaires la Renault ZOE, classée seconde avec 1.352 immatriculations. Elle fait également partie des voitures électriques les plus populaires en Norvège. En 2019, plus de 9.000 immatriculations ont été enregistrées.