Herbert Diess PDG en présentation presse devant une Volkswagen ID3

L’arrivée d’Apple sur le marché de l’automobile électrique et autonome ne semble désormais être qu’une question de temps. Mais l’apparition d’un concurrent avec une telle force de frappe n’inquiète pas Volkswagen. Le PDG du groupe allemand ne voit pas le géant de l’informatique et la téléphonie révolutionner la voiture.

Apple cherche toujours un partenaire d’envergure pour développer son Apple Car. La firme de Cupertino souhaite d’ailleurs depuis longtemps se lancer dans l’aventure automobile. Mais après des négociations avec Hyundai et Kia, la marque à la pomme est de retour à la case départ.

Cependant, l’attrait autour de l’Apple Car devrait lui permettre de trouver rapidement des partenaires et une plateforme. C’est en effet ce que cherche Apple pour se lancer, afin d’avoir une base moins coûteuse que s’il devait la développer en interne.

Mais alors que ce potentiel rival se rapproche de mois en mois, le PDG de Volkswagen ne s’en inquiète pas. Selon Hubert Diess, patron du groupe allemand, Apple « ne parviendra pas à perturber » le marché de l’automobile. L’Allemand assure qu’il n’a « pas peur » de l’entreprise qui n’arrivera pas immédiatement sur le marché.



Si un accord était rapidement trouvé avec un constructeur, l’Apple Car pourrait voir le jour dès 2024. Mais au vu des dernières évolutions dans les tractations, il semble plus réaliste de viser l’horizon 2026, voire 2028, selon différents analystes. D’ici là, les constructeurs auront progressé dans les technologies électrifiées et autonomes, à commencer par Volkswagen.