Les négociations sur l’utilisation par Apple de la plateforme électrique de Hyundai et Kia ont pris fin. C’est ce qu’ont révélé les géants coréens, alors que la rumeur enflait sur un accord. Un investissement de trois milliards d’euros était notamment évoqué.

La saga s’est terminée aussi abruptement qu’elle s’était enflammée la semaine dernière. Les négociations entre Hyundai, Kia et Apple pour la mutualisation de la plateforme e-GMP ont pris fin. Après les rumeurs faisant état d’un mécontentement d’Apple, ce sont Hyundai et Kia qui ont confirmé l’arrêt des discussions.

Les deux constructeurs automobiles ont entériné la nouvelle auprès de Bloomberg, provoquant une chute brutale de leurs actions. Hyundai a perdu 6,2 % en bourse, soit 3 milliards de dollars. De son côté, Kia a chuté de 15 %, soit une perte de 5,5 milliards de dollars en valeur.

Les premières rumeurs d’une suspension des négociations par Apple sont apparues ce week-end, après les fuites dans la presse. La firme de Cupertino avait peu apprécié qu’un média coréen obtienne des informations via Hyundai. C’est donc visiblement ce qui a mis fin à la possible association entre les deux parties.



Désormais, Apple va devoir trouver un autre partenaire pour sa voiture électrique et autonome. Le célèbre fabricant de l’iPhone ne veut pas se lancer seul dans ce projet et cherche impérativement une plateforme de voiture.