Hydro Volt, c’est le nom de la coentreprise qui ouvrira en 2021 son centre de recyclage pour matériaux contenus dans les batteries lithium-ion des véhicules électriques circulant en Norvège.

Elle est le fruit d’un partenariat entre le fabricant de batteries Northvolt, et le groupe Norsk Hydro spécialisé dans la production, le raffinage, la fabrication et le recyclage de produits en aluminium.

Ce centre très automatisé qui sortira de terre à Fredrikstad, ville portuaire du Sud de la Norvège, aura dans un premier temps la capacité de traiter plus de 8.000 tonnes de batteries par an.

Il en sortira de l’aluminium et une masse noire contenant du lithium, du cobalt, du manganèse et du nickel. Cette dernière sera traitée en Suède dans une unité appartenant à Northvolt.



Le fabricant de batterie s’est fixé une part de 50% de matériaux recyclés à horizon 2030 pour produire ses nouvelles cellules.

Pour la Norvège qui atteint des records de taux en modèles électriques dans ses ventes de voitures particulières neuves (43% en 2019), le développement d’une filière du recyclage des batteries est incontournables afin de faire baisser l’impact sur l’environnement de la construction des VE.