De l'hydrogène fabriqué sur place à partir d'eau et d'énergie solaire : c'est la solution installée par Toyota dans son usine de Motomachi au Japon. Une énergie alternative qui permet d'alimenter les chariots élévateurs qui circulent sur le site.

Les véhicules 100% électriques, Toyota n’en veut même pas pour ses chariots élévateurs. Dans ses usines japonaises, une partie fonctionne à l’hydrogène. Sur le site de Motomachi au Japon, le constructeur utilise la production d’électricité de ses panneaux solaires afin d’alimenter un électrolyseur compact. Une machine qui permet de fournir de l’hydrogène 100% renouvelable aux engins de manutention. La solution baptisée « SimpleFuel » est fournie par les spécialistes Ivys, McPhy et PDC machines.

Cette mini-station peut produire jusqu’à 99 Nm3 d’hydrogène par jour (environ 8,8 kg), assez pour alimenter 7 à 8 chariots élévateurs. Elle assure également la compression du précieux gaz à 350 bars afin de permettre le remplissages des réservoirs. Le système fonctionne depuis mars 2018 et alimente une partie des 70 engins à hydrogène de l’usine de Motomachi.

Toyota alimente ses chariots-élévateurs avec de l’hydrogène renouvelable
4.6 (92.94%) 17 votes