L’usine européenne de Tesla a subi mercredi matin un incendie qu’un groupe allemand de défense de l’environnement a révélé avoir déclenché.

Les pompiers de Grünheide ont reçu un appel concernant la Gigafactory allemande dans la nuit de mardi à mercredi. Un incendie s’est en effet déclenché à 500 mètres du site de construction de l’usine Tesla proche de Berlin.

Le service de protection de l’état de Brandebourg a participé à l’intervention sur le site, car des doutes subsistaient à son sujet. Les pompiers ont ainsi rapidement maîtrisé le petit incendie, qui n’a pas endommagé l’usine.

Comme soupçonné initialement, il s’agissait bien d’un incendie criminel pour motif politique. Un groupe de défense de l’environnement, qui dit s’appeler Vulkangruppe (le groupe volcan), a revendiqué l’incendie.



« Notre incendie s’oppose au mensonge de l’automobile écologique »

Vulkangruppe a publié une lettre ouverte de revendication sur le site Indymedia : « Dans la nuit du 25 au 26 mai 2021, nous avons coupé le courant sur le site de construction de la Gigafactory de Grünheide près de Berlin, en mettant le feu à six câbles à haute tension. »

« Tesla n’est ni vert, ni écologique, ni social. Tesla est une entreprise qui pratique la surexploitation dans le monde entier. Elle détruit des vies, et utilise et crée des relations coloniales d’exploitation. Notre incendie s’oppose au mensonge de l’automobile écologique. »

La police allemande vérifie néanmoins l’authenticité de la lettre. Entre retards divers, problèmes administratifs et maintenant incendie, la Gigafactory 4 ne connaît pas une construction de tout repos.