C’est bien connu, il est préférable de s’assurer l’entourage de « gentils crakers » pour fiabiliser un système informatique plutôt que de laisser les plus destructeurs provoquer des dommages coûteux, voire irréversibles.

Cela, la direction de Tesla en est bien consciente et joue le jeu, finalement rassurant pour les propriétaires des 3 modèles de la marque, avec des résultats positifs. Les récompenses pouvaient s’élever jusqu’à 15.000 dollars (environ 13.000 euros) l’an dernier par bogue signalé. Ce plafond pourrait être prochainement pulvérisé.

Le constructeur américain va plus loin dans sa traque des failles sur ses systèmes de communication. Il va livrer sa Model 3 aux bidouilleurs les plus talentueux et réunis dans le cadre du traditionnel concours Pwn2Own organisé par Zero Day Initiative (ZDI) de Trend Micro. Cette année, l’événement se déroulera du 20 au 22 mars prochains, à Vancouver, au Canada.

Les candidats auront la possibilité d’effectuer 3 essais, de 5 minutes chacun au maximum, pour modifier le fonctionnement d’un des systèmes de communication (Autopilot, Bluetooth, WiFi, Infodivertissement, etc.) de la Model 3.

En plus d’un exemplaire de la voiture, des récompenses de 35.000 à 250.000 dollars (30.000 à 220.000 euros) seront attribuées à ceux qui auront réussi à pirater l’un ou plusieurs des softs concernés.