Pour soutenir la production des batteries des Tesla Model 3 et Y, Panasonic investit 100 millions de dollars dans l’usine Gigafactory 1 du Nevada (Etats-Unis).

La crise ? Quelle crise ? A l’heure où les constructeurs évoquent des suppressions de postes ou des simplifications de gamme, Tesla continue son ascension. Selon le Nikkei, la production de batteries va même augmenter aux États-Unis.

+10% de production

Le média japonais assure que Panasonic, le partenaire de la firme d’Elon Musk, lance un nouvel investissement. Il devrait injecter une somme de 100 millions de dollars (84,3 millions d’euros) dans la Gigafactory du Nevada pour supporter la production.

Ce site, le premier du constructeur américain, assemble des batteries pour les quatre voitures Model S, X, 3 et Y. Face au succès de ces derniers mois, c’est surtout pour le Model Y qu’une nouvelle ligne de production de batterie est prévue. En effet, Tesla a encore livré plus de 90.000 unités au dernier trimestre, soit une baisse de seulement 5% malgré la crise due à la maladie Covid-19. Les perspectives sont même encore plus positives, Musk ayant confirmé un objectif de 500.000 véhicules en 2020.



Ainsi, c’est une quatorzième ligne de production qui ira gonfler la capacité de la Gigafactory 1. Elle atteindra dès lors un total de 39 GWh par an, soit une augmentation de 10%, la première hausse depuis l’ouverture de l’usine en 2017. Pour Nikkei, c’est aussi un signe de la fin des tensions entre Tesla et Panasonic, qui avaient émergé en juin 2019.