Selon le quotidien économique japonnais Nikkei, Suzuki et Mitsubishi décident à leur tour d'abandonner la vente de voitures diesel en Europe

Alors que Suzuki aurait décidé d’arrêter la vente de voitures diesel en Europe avant la fin de cette année, Mitsubishi envisage, selon le Nikkei, de retirer progressivement les motorisations diesel de ses catalogues sur la plupart des marchés européens, en commençant par le Royaume-Uni, l’Allemagne et probablement la France. Seuls les pickups de la marque pourraient encore être équipés de moteurs à allumage par compression.

Pour Suzuki il ne s’agit pas d’une surprise puisque le constructeur avait déjà cessé  au cours de l’été dernier la fabrication de modèles diesel dans son usine d’Esztergom en Hongrie. Il y a peu, d’autres constructeurs japonais comme Toyota, Nissan et Subaru avaient pris des décisions similaires, si bien que Mazda serait la seule marque nippone à ne pas encore abandonner les motorisations diesel sur notre continent.

Le quotidien économique japonais estime que ces décisions seraient la conséquence des normes d’émissions de plus en plus strictes imposées par l’Union européenne. Mais il ne fait aucun doute que le tsunami provoqué par le dieselgate n’est pas étranger à ces abandons en cascade. Des municipalités de plus en plus nombreuses se soucient de la qualité de l’air dans leur centre-ville et annoncent l’interdiction à moyen terme de leur accès aux voitures équipées de moteurs diesel, en commençant par les plus anciens. Conséquence logique et compréhensible : la chute des ventes de ces modèles s’accélère un peu partout.

Il y a plus de 100 ans Rudolf Diesel, ce brillant ingénieur allemand avait conçu un moteur révolutionnaire.  Mais aujourd’hui on peut se demander si son invention a encore un bel avenir . Qu’en pensez-vous ?

Suzuki & Mitsubishi abandonnent la vente de voitures diesel en Europe
4 (80%) 17 votes