A Détroit, le groupe coréen Samsung SDI profite de la présence de nombreux industriels du monde automobile pour présenter ses dernières innovations batteries à destination des véhicules électriques et hybrides rechargeables.

Deux innovations majeures ont été présentées par le groupe coréen. La première concerne les batteries au graphène avec une technologie appelée « graphene balls » qui permettrait d’augmenter de 45 % la capacité énergétique tout en divisant par cinq le temps de charge. La seconde porte sur le développement de batteries « solides » qui offrent de bonnes performances en termes de capacité et de sécurité par rapport aux batteries actuelles. Dans un cas comme dans l’autre, Samsung n’annonce pas encore d’objectifs en termes de calendrier et de lancement.

Nouvelles cellules cylindriques

Jusqu’ici essentiellement concentré sur des batteries dites prismatiques, le groupe coréen s’attaque aux cellules cylindriques, sans doute pour mieux concurrencer Tesla et Panasonic qui ont choisi cette configuration. Correspondant au standard 21700, soit 21 millimètres de diamètre pour 70 millimètres de haut, ces nouvelles cellules offrent 50 % de capacité supplémentaire par rapport à la technologie 18650 indique le fournisseur coréen.

Samsung présentait enfin une technologie dite « Low Height Cell » qui permet de réduire de 20 % la hauteur par rapport aux cellules existantes pour faciliter l’intégration des batteries à bord des véhicules.



Pour Samsung, qui travaille notamment avec BMW pour les batteries de la i3, la présentation de Détroit est une véritable opération de séduction. Objectif : rencontrer les différents industriels et signer de nouveaux contrats.