Selon le patron des voitures électriques du constructeur français, une version remaniée de la petite électrique K-ZE pourrait débarquer en France.

L’offensive électrique de ces prochains mois vient bouleverser tous les plans des constructeurs automobiles. Chez Renault, la K-ZE, version électrique de la Kwid, était initialement prévue pour la Chine. Or depuis quelques semaines il se murmure que cette petite urbaine pourrait arriver sur le Vieux Continent. « Une version spéciale de la K-ZE arrivera en Europe » promet Gilles Normand, directeur des véhicules électriques Renault, au média Autocar.

Toujours dans le média britannique, G. Normand précise que ce modèle sera « le point d’entrée de la mobilité zéro émission ». Cette K-ZE européenne sera ainsi située bien en-dessous de la ZOE en termes de prestations. Quant au caractère « spécial », cela viendra de deux aspects.

Premièrement, Renault devra adapter la sécurité de la K-ZE aux normes européennes (équipements obligatoires, crash-test, etc.). Deuxièmement, la micro-citadine électrique augmenterait ses performances pour aller au-delà des 45 ch de la version actuelle qui ne permettent pas de dépasser les 105 km/h. La batterie de 26,8 kWh, autorisant 271 km sur cycle NEDC, pourrait également évoluer.

Kwid de la Twingo électrique ?

Cette K-ZE pourrait approcher les 15.000 € dans sa version européenne selon nos estimations. Ce serait bien plus cher que la cousine chinoise, commercialisée au prix de 7.890 € après bonus. Elle laisserait néanmoins un gouffre entre elle et la ZOE, vendue à partir de 29.900 € hors location de batterie.

Justement, entre les deux, la future Twingo électrique se chargera d’étoffer la gamme Renault. Ali Kassai, directeur programmes et produits de la marques, l’aurait confirmé il y a 10 jours au même média.