Présent il y a quelques jours au rallycross de Loheac, le patron de PSA n’a pas manqué d’afficher une nouvelle fois ses doutes quant à l'avenir de l'électro-mobilité.

Si PSA arrivera bel et bien sur le marché de l’électromobilité avec une offre construite autour de la plateforme eCMP, Carlos Tavares reste toujours aussi sceptique quant au développement de la filière.

« Nous n’avons pas encore mesuré tous les écueils que l’on va rencontrer sur la route du développement de l’électricité dans les moteurs. Si le déploiement du véhicule électrique met du temps à se déployer, parce que l’on rencontre des problèmes avec des batteries, des matières premières… parce que les états n’ont pas investi dans un réseau de chargement en bornes car ils sont exsangues financièrement ; évidemment vous n’allez pas acheter de véhicules électriques » a-t-il déclaré à nos confrères de Ouest France.

« Le risque est que les investissements pour l’électrique deviennent caduques alors qu’on y a consenti beaucoup d’argent et d’énergie. Ne pas se tromper dans ce changement de cap, c’est énorme. Nous sommes en train de parler de la mobilité des 50 prochaines années » a insisté le dirigeant qui estime que les lenteurs dans le développement du véhicule électrique favoriseront l’émergence d’autres technologies. Carlos Tavares cite notamment les motorisations à hydrogène sur lesquelles les équipes de PSA sont en train de travailler.

PSA : pour Carlos Tavares, nous n’avons pas mesuré tous les écueils de la voiture électrique
3.1 (62.86%) 7 votes