Continuant d’avancer sur le lancement de la Mission E, sa future berline 100 % électrique, Porsche annonce la création de 1400 emplois destinés à assurer sa production et le développement de ses projets dans les nouvelles technologies.

Envie de travailler dans le secteur de la voiture électrique ? Il est sans doute temps d’envoyer votre CV chez Porsche qui a confirmé la création de 1400 postes supplémentaires dédiés à la Mission E, sa future berline électrique.

Sur les quelques 1400 postes à pourvoir, 1200 seraient destinés à l’usine allemande de Zuffenhausen qui assurera la production du véhicule. Les 200 autres emplois seront dédiés à des missions plus spécifiques. La marque allemande souhaite notamment recruter une centaine de spécialistes en nouvelles technologies et une cinquantaine d’experts digitaux.

Le constructeur poursuit ainsi sa vaste campagne de recrutement, conséquence d’une diversification engagée depuis quelques années qui a permis à la marque de doubler ses effectifs au cours des six dernières années. A fin juin 2016, le constructeur employait plus de 26.000 personnes à travers le monde.



Production d’ici 2020

Si Porsche n’a pas encore précisé son calendrier et ses objectifs en termes de prix et de volume de production, le constructeur promet que sa sportive électrique arrivera sur le marché avant la fin de la décennie.

En termes de performances, la version définitive de la Mission E devrait rester assez fidèle au concept original, présenté en septembre 2015 à Francfort. A l’époque, celui-ci annonçait 600 chevaux de puissance, un 0 à 100 km/h abattu en 3,5 secondes et une autonomie de l’ordre de 500 kilomètres laissant présager l’utilisation d’un pack batteries d’au moins 80 kWh. Côté recharge, la future sportive électrique de Porsche devrait faire appel à une nouvelle génération de Combo CCS.

En savoir plus :

Porsche Mission E : performances et caractéristiques techniques