Peugeot a présenté son nouveau prototype d’endurance répondant à la réglementation Hypercar, le 9X8. La marque française revient aux 24 Heures du Mans l’an prochain et veut gagner avec ses moteurs hybrides.

Dix ans après la dernière participation de Peugeot aux 24 Heures du Mans, la firme a présenté son nouveau prototype. Il s’agit d’un tout nouveau véhicule hybride répondant à une réglementation largement revue.

Le prototype reprend les codes esthétiques du constructeur français, avec le nouveau logo présent en grand format. Les optiques avant et arrière reprennent les griffes des véhicules de série, nouvelle signature de Peugeot.

Sous le capot, le Peugeot 9X8 embarque un groupe motopropulseur hybride au badge Hybrid4. Le train arrière se propulse donc grâce à un moteur thermique, un V6 2.6 litres biturbo de 500 kW (680 chevaux). À l’avant, le constructeur français mise sur un générateur électrique de 200 kW. Animé par une boîte séquentielle à sept rapports, l’ensemble développera 680 chevaux au maximum, comme le veut le règlement.



Jean-Marc Finot, directeur de Stellantis Motorsport, explique l’objectif de gestion d’énergie sur le Peugeot 9X8. Selon lui, l’optimisation du moteur hybride et de son efficience sera la clé d’un possible succès.

« Nous recherchons à la fois une fiabilité sans faille et une parfaite maîtrise de nos besoins en énergie », explique Finot. « Le Mans, c’est un sprint de 24 heures qui peut se gagner ou se perdre sur un seul arrêt au stand. Les Hypercars (LMH) présentent un rendement énergétique exceptionnel, qui préfigure ce que nous retrouverons bientôt sur les voitures de série. »