Tesla pourrait finalement déléguer la fabrication de ses nouvelles cellules de batteries à Panasonic, après avoir dévoilé initialement des plans visant à les fabriquer en interne, dans l’usine texane de la marque. La prolongation du contrat avec Panasonic viserait à externaliser la fabrication de ces cellules révolutionnaires.

Tesla a présenté lors du Battery Day sa nouvelle cellule appelée 4680 en référence à ses dimensions. La firme d’Elon Musk avait initialement prévu de les développer en interne, dans l’usine d’Austin au Texas, et devait continuer à travailler avec Panasonic, LG Chem et CATL pour les autres cellules.

« Panasonic va mettre en place une ligne de production de prototypes dans une infrastructure existante. Le coût du projet devrait se compter en dizaines de millions de dollars », a révélé le journal financier Nikkei Asia, confirmant que le constructeur automobile avait finalement décidé de ne pas prendre en charge l’ensemble de la fabrication de ses nouvelles cellules.

Ces cellules doivent normalement arriver d’abord sur le Model Y, puis être la clé de l’autonomie annoncée pour les modèles les plus imposants de la marque que sont le Cybertruck et le Tesla Semi, le poids lourd de la marque. La densité d’énergie de ces cellules devrait à elle seule offrir entre 15 et 20 % d’autonomie en plus à tous les modèles de la marque.

Publicité


Publicité