La crise des semi-conducteurs fait une nouvelle victime : le nouveau SUV électrique Nissan Ariya voit son lancement reporté.

Premier SUV électrique de Nissan, le Ariya devait arriver en milieu d’année, mais la crise des semi-conducteurs affecte les chaînes de production du constructeur nippon qui a finalement choisi de reporter son arrivée sur le marché. Pour l’heure, seule la version de lancement en édition limitée va être livrée aux premiers clients japonais en fin d’année.

Cette version spéciale est dotée d’un moteur de 160 kW. Avec sa batterie de 63 kWh, son autonomie est annoncée à 360 km. Les clients japonais peuvent d’ores et déjà effectuer une précommande. L’ouverture des commandes pour les autres marchés, que ce soit en Europe, en Amérique ou en Chine, interviendra plus tard dans l’année.

Pour l’heure, le constructeur n’indique aucune date pour les livraisons de l’Ariya hors du Japon. Nissan a fait le choix de commercialiser en premier son entrée de gamme. Sa batterie plus petite nécessite moins de composants. Une stratégie pertinente alors que la majorité des constructeurs automobiles n’arrivent pas à s’approvisionner en puces électroniques.



Source