Nissan vient de recevoir en Europe les premiers exemplaires de pré-production de son SUV électrique. Objectif : faire découvrir le modèle à un an de son lancement sur le sol européen.

Jadis considéré comme l’un des leaders de l’électrique, Nissan est relégué au second plan depuis plusieurs mois. Pourtant pionnière, la Leaf séduit moins. En France, elle est devancée par le duo coréen Hyundai Kona – Kia e-Niro placé sur le segment plus porteur du SUV. La marque nipponne n’a toutefois pas dit son dernier mot et s’apprête à attaquer le marché européen avec un premier SUV électrique. Révélé il y a un peu plus d’un an à l’occasion du salon de l’automobile de Tokyo, l’Ariya débarque désormais en Europe où plusieurs exemplaires de préproduction viennent d’être livrés pour faire découvrir le modèle à la clientèle européenne.

Plateforme CMF-EV

À l’instar de la future Renault Megane électrique, le SUV de Nissan fait appel à la plateforme CMF-EV. Commune aux différentes marques de l’Alliance, cette architecture dédiée à l’électrique autorise un grand nombre de configurations. En Europe, l’Ariya aura droit à cinq déclinaisons techniques. Au programme : des versions à deux et quatre roues motrices avec des niveaux de puissance variant de 160 kW (217 ch) à 290 kW (394 chevaux) et deux configurations batteries, en 63 et 87 kWh, pour une autonomie allant jusqu’à 500 kilomètres.



Le Nissan Ariya sera lancé sur le marché européen dans le courant du second semestre 2021. Placé sur un segment plus premium, il viendra notamment concurrencer le Tesla Model Y.