Comme avec les thermiques, les modèles électriques de Mercedes feront des petits. L’EQE se déclinera ainsi en SUV, qui sort pour la première fois en tenue de camouflage.

Après le Mercedes EQC, la firme de Stuttgart développera toute une gamme de voitures électriques. La prochaine pourrait être la luxueuse EQS, qui promet 700 km d’autonomie, alors que la Mercedes EQE, une berline routière de la taille d’une Classe E arrivera dans la foulée. Cette dernière donnera vie à une déclinaison SUV, qui se montre pour la première fois sur la voie publique.

Si le prototype de développement a soulevé des interrogations, nos confrères d’Autocar affirment qu’il s’agirait bien du projet interne X294, qui concernerait la version surélevée de l’EQE. Si la date de sortie était initialement prévue pour 2023, au plus tôt, il semblerait donc que cette déclinaison a été avancée dans le plan produit de la marque à l’Etoile.



Le Tesla Model X dans le viseur

Le prochain SUV électrique reposera sur la nouvelle plateforme modulaire spécifique baptisée MEA ou EVA2. Une différence substantielle avec le Mercedes EQC, qui embarque une plateforme modifiée du GLC. Il reprendra donc la même base que la prochaine berline et potentiellement la même mécanique.

Il pourra prétendre à une transmission intégrale nécessaire sur les véhicules de cette envergure avec ses deux moteurs. La double motorisation lui permettra de toucher une puissance entre 300 et 500 ch, alors que la batterie, à la capacité inconnue, devrait viser les 600 km d’autonomie. Soit des prestations similaires au Tesla Model X, qui lui sert de base de référence en l’accompagnant sur la route lors des phases d’essais et de mise au point, comme le précise Autocar.