Arrivant en fin de carrière, la Mazda 2 se renouvellera rapidement, en adoptant la base technique de la Toyota Yaris hybride.

Apparue en 2015, la troisième génération de Mazda 2 s’approche lentement de la retraite. La petite citadine japonaise devra donc rapidement laisser sa place à une toute nouvelle mouture, qui entrera moins timidement dans le segment des hybrides : la prochaine 2 reposera sur la base technique de la Toyota Yaris Hybrid.

Car même si elle exhibe fièrement le badge M-Hybrid dans son appellation actuelle, la Mazda 2 ne fait confiance qu’à une microhybridation à alternodémarreur. Plutôt pertinente dans une voiture de ce gabarit (comme la Fiat 500 Hybrid), l’hybridation ira encore plus loin.

Publicité


Un tandem hybride de 116 ch sous le capot

C’est ce qu’indiquent les plans de la marque, affichés à l’occasion de la présentation des résultats financiers de 2020. Ainsi, Mazda a annoncé l’arrivée en Europe d’une citadine basée sur le Yaris THS (pour Toyota Hybrid System). Ce qui, en termes de proportion, correspondra très facilement à celles de la Mazda 2. Une stratégie similaire à celle de Suzuki donc, qui permettra à Mazda de reprendre la mécanique du géant japonais.

Afin de donner tout le sens au partenariat technique entre les deux marques, le tandem hybride devrait présenter une fiche technique inchangée. On y retrouverait donc le 3 cylindres 1,5 litre associé à un moteur électrique pour une puissance totale de 116 ch. Rappelons que les deux entités japonaises collaborent déjà ensembles depuis 2016, autour d’une troublante Toyota Yaris américaine basée… sur la Mazda 2.

Publicité