Futur rival du Tesla Model X, le Byton M-Byte promet plus de 500 km d'autonomie et sera lancé en Europe en 2020.

Pour la start-up chinoise, qui avait présenté son modèle sous forme de concept en tout début d’année au CES Las Vegas, il s’agit de débuter les indispensables tests préparant son lancement.

« Au cours des derniers mois, nous avons déjà réussi les crash test et les épreuves de stabilité avec la série initiale. Maintenant les premiers prototypes vont été testés sur route » a déclaré Carsten Breitfeld, l’un des deux co-fondateurs de Byton.

Performances, sécurité passive et active, autonomie, recharge… En grande partie camouflé le SUV électrique va être testé sur routes ouvertes et analysés par les ingénieurs de Byton sous toutes les coutures. Une étape essentielle qui permettra également de tester la fiabilité du véhicule dans différentes conditions, notamment par temps froid.

Présenté comme un véritable concentré de technologie, le M-Byte mise énormément sur la connectivité. Promettant une conduite autonome de niveau 4, le constructeur s’est associé avec Aurora, une société spécialisée avec laquelle travaille déjà Volkswagen. Sur la partie technique, le M-Byte devrait offrir deux motorisations : la première en 272 chevaux couplée à une batterie de 71 kWh et la seconde en 476 chevaux avec 95 kWh de batteries.

En Chine, sa mise en production doit débuter à l’automne 2019 avant un lancement prévu aux Etats-Unis et en Europe l’année suivante. Outre le M-Byte, Byton prévoit également le lancement d’une berline, la K-Byte, dont la commercialisation est prévue pour 2021. Un second SUV, plus imposant, est également attendu pour 2022.