Interviewé sur LCI, le nouveau président de Renault a déclaré son intérêt pour l'hydrogène. La marque au losange se focalisait jusque-là exclusivement sur les véhicules 100% électriques.

Provoqué par le célèbre journaliste économique François Lenglet à propos de l’impact du véhicule électrique sur l’emploi et l’environnement, le nouveau patron de Renault a répondu en évoquant l’hydrogène. « Un sujet qui me paraît encore possible pour l’Europe pour conserver sa souveraineté : c’est l’hydrogène. On pourrait en parler des heures, mais il me semble que dans ce domaine là, nous n’en avons pas fini d’en parler » a lancé Jean-Dominique Senard avant d’annoncer qu’il « y aura des véhicules hydrogène » dans la gamme Renault.

Le successeur de Carlos Ghosn était invité sur le plateau de LCI dans le cadre de l’émission « Lenglet Déchiffre ». Une longue interview qui a notamment abordé la question de la voiture électrique. Face à un François Langlet incisif, affirmant que l’impact carbone d’un véhicule à batterie est supérieur à celui d’un diesel, le patron de Renault n’a pas perdu son sang froid. Il a rétorqué que la Zoé bénéficie d’une « empreinte carbone inférieure à 40% à celle d’un véhicule thermique […] grâce à l’usage qui en est fait ».

L’émission peut être vue sur le replay de LCI et la partie concernant la voiture électrique débute à partir de 30 minutes.

Publicité


Publicité