En attendant l’arrivée de l’Audi RS e-Tron GT, la marque aux anneaux continue l’effeuillage autour de sa berline électrique et sportive.

Apparue au salon de Los Angeles en 2018, l’Audi e-Tron GT annonce l’arrivée de la marque allemande dans le segment disputé des berlines électriques haut de gamme. Étroitement dérivée de la Porsche Taycan, la berline d’Ingolstadt se déclinera aussi en une version sportive concoctée par le département Audi Sport.

Après une première sortie à l’occasion des 24 Heures de Spa, la berline électrique s’offre une ultime pause réclame avant sa présentation officielle, qui aura lieu courant décembre. Malgré sa tenue de camouflage qui ne cache plus rien, l’Audi RS e-Tron GT se présente à la lumière du jour pour exhiber ses lignes et faire ses premiers tours de roue.

Elle embarquera la même mécanique électrique que la Porsche Taycan Turbo S. En revanche, si la berline de Stuttgart revendique une puissance totale de 620 ch, avec un pic à 761 ch grâce à la fonction Overboost, l’Audi devrait compter sur une fiche technique plus mesurée. Hiérarchie oblige.

De quoi lui offrir tout de même des performances cataclysmiques, dont un 0-100 km/h qui se situera largement sous la barre des 3,0 secondes. C’est ce que notre confrère Mat Watson de Carwow a eu l’occasion de vérifier lors d’une prise en main exclusive : l’Audi RS e-Tron GT s’est targuée d’un 0-60 mph (0-96 km/h) en 2,88 secondes et d’un 400 mètres D.A. en 10,94 secondes. Elle se situerait donc dans les eaux de la Porsche Taycan Turbo S, mais aussi celles de la Tesla Model S équipée du Cheetah Mode.

La berline mettra également le paquet sur les équipements techniques avec, pêle-mêle, une suspension pilotée, un freinage en carbone-céramique et quatre roues directrices. La batterie de 83,7 kWh de capacité utile disposera de deux circuits de refroidissement, l’un dédié à la batterie et l’autre aux deux moteurs.