Aux Etats-Unis, la berline californienne est la première voiture électrique à être autorisée à porter les couleurs des célèbres « yellow cabs » qui circulent en nombre dans les rues de New-York.

A New-York, ne peut pas être taxi qui veut. Outre les licences imposées aux chauffeurs, les véhicules doivent également obtenir l’aval d’une commission spécifique pour être autorisés à être utilisés en tant que « Yellow Cab ». C’est désormais chose faite pour la Tesla Model 3, devenant la première voiture électrique d’une liste limitée à seulement une quarantaine de véhicules.

De manière générale, les modèles de Tesla intéressent de plus en plus les taxis et VTC. Outre l’aspect pratique et le confort de l’électrique, les professionnels sont surtout intéressés par les économies réalisées à la pompe. Une tendance qui touche particulièrement les pays nordiques et que l’on observe également dans l’Hexagone. Il y a quelques jours, un chauffeur VTC basé à Marseille nous partageait son expérience après 300.000 km parcourus au volant de la Tesla Model S.

Source : Electrek