Autonomies Tesla

Essayer Tesla Model 3 ?

Configurez votre véhicule Tesla Model 3 ou demandez un essai gratuitement.

Estimant trompeuses les autonomies annoncées par Tesla en Corée, les autorités locales pourraient sanctionner la marque.

Les autonomies des voitures électriques sont systématiquement annoncées par les fabricants. Valeurs obligatoires au même titre que les consommations WLTP, elles peuvent servir d’argument commercial. Et en Corée, la communication de Tesla dérange.

C’est ce qu’a fait savoir la Commission Coréenne du Commerce Équitable (la DGCCRF locale) à Reuters. D’après les autorités locales, Tesla aurait enfreint la loi sur l’étiquetage et les publicités en exagérant les autonomies annoncées par rapport aux autonomies réelles.

Les autonomies de Tesla jugées… plus faibles en hiver

La source anonyme au micro de Reuters a notamment précisé que la KFTC estime que l’autonomie de 528 km annoncée pour la Tesla Model 3 sur le site du fabricant en Corée pourrait finalement être bien inférieure si la température descendait en dessous de zéro.

D’après la même source, une Assemblée générale sera tenue afin de déterminer dans quelle mesure le constructeur a enfreint la loi et de décider du niveau des sanctions. En outre, la marque pourrait être visée pour ne pas avoir remboursé les acomptes des clients qui auraient annulé leur commande.

Avis de l'auteur

Cette réaction des autorités est particulièrement surprenante. Notamment au regard du protocole utilisé : car comme tous les autres constructeurs, Tesla est tenu de se baser sur les valeurs d’homologation WLTP. Ce qu’elle semble respecter, avec même un soupçon de pessimisme.

D’après nos rapides recherches, la Tesla Model 3 Grande Autonomie, visée en exemple, présente effectivement 528 km d’autonomie. Soit moins que la version européenne, pourtant homologuée de la même manière, qui affiche une valeur de 602 km.

En revanche, si Tesla ne donne pas plus de réserve sur les autonomies officielles, elle indique en France que les versions Grande Autonomie ou Performance sont plus indiquées pour rouler par temps très froid. Ce qu’elle ne fait pas en Corée. Est-ce une raison pour attaquer la marque ?

La KFTC semble ici jouer sur les mots et semble vouloir s’engouffrer dans une petite brèche. Car pour le Tesla Model Y (voir ci-dessous), il n’y a aucune différence de présentation. Ce qui remet en doute la pertinence de cette action. Aussi, elle-même devrait savoir que les autonomies sont sensibles à d’innombrables facteurs et se montrent donc, c’est inévitable, plus mesurées lorsque la température baisse. En Corée, Tesla paraît être le clou qui dépasse…