La Chine a annoncé qu’elle allait réduire cette année les aides à l’achat de véhicules électriques pour les particuliers de 20 %. Le pays a grandement favorisé les voitures « zéro émission » ces dernières années, mais a décidé de faire machine arrière et de réduire drastiquement les primes accordées aux acheteurs.

Initialement, le gouvernement de l’Empire du Milieu avait décidé de supprimer toutes les primes et tous les crédits d’impôt liés à l’achat de voitures électriques en 2020, mais la pandémie de Covid-19 et l’inversion des courbes de vente ont eu raison de cette décision, qui a été repoussée à 2022.

Néanmoins, les autorités chinoises ont décidé de réduire progressivement les bonus jusqu’à leur suppression complète, et il a été annoncé que leur réduction serait de 20 % cette année, alors que le chiffre de 10 % avait été avancé au printemps dernier lorsque le gouvernement avait décidé de mettre à jour les bonus pour booster un marché durement frappé par la crise.

Les primes pour les véhicules ayant une autonomie annoncée entre 300 et 400 km passeront donc de l’équivalent de 2 040 euros à l’équivalent de 1 640 euros, tandis que les aides pour les véhicules hybrides rechargeables passeront d’environ 1 070 euros à 850 euros. À noter que la baisse initialement prévue de 10 % s’appliquera sur les véhicules commerciaux, les taxis ou encore sur les véhicules gouvernementaux.

Publicité


Publicité