Essayer Hyundai met fin à sa coopération avec Rimac ?

Configurez votre véhicule Hyundai met fin à sa coopération avec Rimac ou demandez un essai gratuitement.

Hyundai a donc choisi de mettre fin à sa coopération avec Rimac. Ce qui ne remet toutefois pas en cause les projets initiés. La décision est sans doute une conséquence directe du rapprochement entre Rimac et Volkswagen.

C’est au printemps 2019 que Hyundai et Rimac scellent leur association. Elle prend la forme d’un investissement de 80 millions d’euros, représentant alors 12 % du capital du spécialiste croate. Le partenariat doit donner naissance à une sportive électrique pour la marque coréenne. Ce modèle dominera la ligne N et associera ainsi les ambitions électriques et sportives de la marque.

Aujourd’hui, le projet n’est pas remis en cause. Selon Rimac, la partie technique est achevée et Hyundai achèvera la mise au point seul. Le lancement de ce porte-drapeau de la gamme N est prévu pour 2023. Le projet de sportive avec pile à combustible avait pour sa part été abandonné avant l’annonce de Hyundai. En revanche, d’autres projets étaient encore en discussion et ne verront pas le jour. On peut imaginer que les marques Genesis ou Kia espéraient aussi tirer profit du partenariat.

Des coopérations éphémères

On peut voir dans l’arrêt de la coopération Hyundai/Rimac une conséquence directe du rapprochement entre Rimac et Volkswagen. Rappelons que la marque Rimac Automobili est désormais intégrée à une coentreprise avec Porsche, et comprend la marque Bugatti. Porsche détient aussi 22 % de la maison mère Rimac Group, ce qui met Hyundai en minorité avec ses 11 %. Une situation qui n’est sans doute pas du goût des dirigeants du côté de Séoul.

À lire aussi La Rimac Nevera explose le chrono’ même sur les bornes Ionity

Toutefois, on note aussi que des trois partenariats scellés en 2019 et 2020 par Hyundai dans le domaine de la voiture électrique, un seul subsiste encore. En effet, Hyundai a mis fin à ses accords avec Canoo dès le printemps 2021, maintenant ce sont ceux scellés avec Rimac. Reste l’investissement dans Arrival. Pour combien de temps ?

Pour le moment, Hyundai n’a pas annoncé vouloir céder ses parts au capital de Rimac.