Après les rumeurs, la concrétisation : Bugatti passe désormais sous le contrôle de Rimac, le spécialiste incontesté des supercars électriques.

Dans le giron du groupe Volkswagen depuis 1998, Bugatti se situe tout en haut de la pyramide en matière d’automobile. Ses supercars comptent parmi les plus exclusives, les plus puissantes et les plus rapides de la planète. Mais désormais, les missiles routiers arrivent du côté des électriques. Et c’est notamment la Rimac Nevera qui grimpe tout en haut de la chaîne alimentaire. Un artisan pour concurrencer Bugatti ? Pas vraiment.

Après de longues négociations faisant naître de nombreuses rumeurs, le groupe Volkswagen et Rimac ont signé un accord autour d’une co-entreprise entre l’entreprise croate et Porsche, dans laquelle Rimac est majoritaire à hauteur de 55 %. S’ajoute dans leur portefeuille de marque Bugatti, directement sous la tutelle du fabricant de Zagreb.

La Bugatti électrique, c’est pour bientôt

C’est à la fin de l’année que la nouvelle marque Bugatti-Rimac verra officiellement le jour, comme l’ont annoncé les deux constructeurs de supercars haut de gamme. Les deux entités se rapprocheront évidemment autour d’un échange d’expérience industrielle.



Profitant d’une image de marque indéboulonnable, d’une expertise en matière de fabrication de supercar et d’un réseau relativement solide, Bugatti tirera le meilleur de l’ingénierie de Rimac en matière de technologie électrique de haut vol. Le virage énergique de Bugatti n’est donc plus très loin, même si une Bugatti électrique a déjà vu le jour.