Visant l’interdiction des plus vieux diesels au 1er juillet dans la métropole francilienne, le Grand Paris a décidé d’augmenter la prime à l’achat de voitures électriques et hybrides rechargeables.

Toujours en cours, l’aide à l’achat spécifique au Grand Paris est encore plus attractive. De 5.000 €, elle passe à 6.000 € maximum, pour « un véhicule neuf ou d’occasion électrique, hybride rechargeable, hydrogène ou GNV. » À noter, l’aide est toujours cumulable avec le bonus de 6.000 € et l’aide à la conversion, soit 17.000 € au total. Une Renault ZOE neuve de base peut ainsi voir son prix chuter de 32.100 à 15.100 € !

Cette aide est avec condition de mise au rebut d’une voiture Crit’Air 4, soit un diesel avant 2006 ou essence avant 1997. Autres conditions, 50.000 € maximum (pas de Tesla ou Audi e-tron), une limite de 25% du prix d’achat, bonus et aide à la conversion déduits, ainsi que le profil fiscal. Ainsi, le montant versé varie comme suivant :

  • 6.000 € pour un revenu fiscal nul ;
  • 5.000 € pour un revenu fiscal de 14% ;
  • 4.000 € pour un revenu fiscal supérieur à 14%.

Attention, cette aide se limite à seulement 1.000 véhicules. Selon le site officiel, 300 dossiers ont déjà été traités. Les 2 et 3 roues, ainsi que les quadricycles lourds type Renault Twizy, conservent leur aide. Elle varie de 1.100 à 900 et 600 €, sur le même système de revenu fiscal.

L’interdiction des Crit’Air 5 au 1er juillet

Au 1er juillet 2019, les véhicules Crit’Air 5, soit les diesels immatriculés avant 2001 et essence d’avant 1997, seront bannis. Nuance toutefois, seulement 49 communes sur 131 sont volontaires pour l’intégration à cette « zone faibles émissions ».

Publicité