GM s’associe à LG Chem pour attaquer Tesla et sa Gigafactory


Publicité

Le géant américain General Motors crée une nouvelle coentreprise avec le sud-Coréen LG Chem afin d’accélérer le lancement de ses voitures électriques.

Tesla persiste et signe. Encore en 2019, le petit constructeur californien grossit à vue d’œil et sera n°1 du marché automobile électrique mondial. Cela en énerve plus d’un, dont General Motors. Le groupe historique, né un siècle plus tôt, réplique à la firme d’Elon Musk.

Une revanche contre Rivian/Ford et pour titiller Tesla

GM vient d’annoncer la création d’une nouvelle coentreprise détenue à parts égales avec LG Chem. Cette union avec l’entreprise sud-coréenne vient sceller le début d’une production de batteries en grande série. Ces dernières seront assemblées au sein du site de Lordstown. Installé dans l’état américain de l’Ohio, celui-ci représente un investissement commun de 2,3 milliards de dollars. A plein régime, il sera en mesure de produire plus de 30 GWh de batteries par an et emploiera 1100 salariés.

Le but ? « Produire des technologies de batteries avancées (…) avec l’objectif de réduire les coûts à un niveau industriel de pointe » déclare le groupe américain qui entamera la construction du site à partir de mi-2020. Concrètement, une première Cadillac 100% électrique sera lancée en 2021. Elle reposera sur la nouvelle plateforme modulaire du groupe. Acceptant des configurations traction, propulsion, 4 roues motrices et différentes tailles de batteries, celle-ci pourra équiper tous types de véhicules dont un pick-up électrique. Attendu à l’automne 2021, celui-ci concurrencera les Ford F-150 EV, Rivian R1T, et surtout le Tesla Cybertruck.

En pratique, la joint-venture GM-LG Chem reprend le même schéma que le partenariat Tesla-Panasonic scellé en 2014. LG Chem avait d’ailleurs signé un partenariat avec la marque de Palo Alto cet été 2019. L’annonce de cette co-entreprise intervient par ailleurs quelques mois après des discussions échouées avec Rivian. Après avoir un temps discuté avec General Motors, la startup a finalement opté pour un partenariat avec Ford à qui elle fournira la plateforme du futur F-150 électrique. Une revanche donc pour GM ?

La Chevrolet Bolt, seule 100% électrique de GM en Amérique du Nord

Publicité

Sur le même sujet


Publicité
Publicité

Commentaires

Copyright © 2020 Automobile Propre - Tous droits réservés Mentions légales Site édité par Saabre