En Chine, Geely veut installer des milliers de stations d’échange de batteries


Après une première phase d’essais concluante, Geely vise désormais un réseau de 5 000 stations d’échange de batterie en Chine.

Notamment introduites par Nio, les stations d’échange de batterie permettent de faire le plein d’énergie en quelques minutes seulement, en récupérant dans sa voiture une batterie préalablement chargée. Geely s’intéresse de près à la solution et annonce ses ambitions.

Alors qu’une dizaine de stations ont déjà vu le jour depuis 2017 pour effectuer des tests à travers la Chine, Geely Technology Group annonce que son système est désormais prêt à être déployé à grande échelle. Son objectif : un parc de 5 000 stations opérationnelles en Chine à l’horizon 2025.

Publicité

Un argument de vente pour Geely

Pour l’heure, les stations E-Energee permettent aux voitures électriques de gagner une nouvelle batterie entièrement chargée en 59 secondes, contre 90 secondes auparavant. Geely annonce aussi que le système de paiement automatisé permet au conducteur de rester à bord de son véhicule.

Principalement utilisé par les flottes, ce système s’adressera aussi aux autres automobilistes, à condition de disposer d’un véhicule compatible. À l’instar de Tesla, Geely pourrait utiliser son réseau de recharge ultrarapide comme un solide argument de vente.

 

Publicité


Sur le même sujet

Commentaires

Copyright © 2022 Automobile Propre - Tous droits réservés Mentions légales Site édité par Saabre