Voué à une carrière internationale, le nouveau Homtruck arrivera en 2024 et se place en concurrence directe avec le Tesla Semi.

Déjà très présents dans le domaine de la voiture électrique, les constructeurs chinois se lancent également sur le segment des poids lourds. Porté par Farizon Auto, une marque dédiée à l’utilitaire du géant Geely, le nouveau Homtruck a été présenté il y a une dizaine de jours.

À ce stade, Farizon ne donne pas de caractéristiques sur son nouveau poids lourd électrique. On sait toutefois que l’architecture du Homtruck permettra d’accueillir différents groupes motopropulseurs. Au programme : une version à prolongateur d’autonomie, de l’hybride à pile à combustible au méthanol ainsi qu’une déclinaison 100 % électrique qui pourra être associée à une option d’échange de batteries.

Des fonctionnalités autonomes avancées

Outre ses motorisations écologiques, le nouveau camion de Geely intègrera des fonctionnalités autonomes avancées. Lidar, radar à ondes millimétriques et capteurs à ultrasons feront ainsi partie des équipements de série. Pour faciliter la circulation en convoi, une fonction de platooning sera également intégrée.

La conduite autonome sera déployée sur plusieurs phases. Geely espère parvenir à proposer une conduite 100 % autonome en 2030.

Lancement en 2024

Si la plupart des constructeurs chinois réservent leurs modèles à leur marché domestique, ce n’est pas le cas de Geely. Le groupe souhaite offrir à son Homtruck une carrière internationale.

« Ce camion électrique a été conçu et développé pour le marché international. Avec le Homtruck, nous visons l’Europe, la Corée, le Japon et l’Amérique du Nord. Des marchés sur lesquels notre camion électrique pourrait rapidement trouver sa place » a déclaré Mike Fan, le directeur du projet Homtruck.

Attendu en 2024, le Homtruck viendrait ainsi s’opposer au Tesla Semi, mais aussi à l’ensemble des modèles que préparent les constructeurs européens.