L’Italie lance une nouvelle supercar électrique : l’Estrema Fulminea promet une puissance de 2 068 ch et embarque une batterie solide.

Le temple de la mécanique de haut vol passe désormais à l’électrique. En attendant l’arrivée de Ferrari dans le segment, c’est la Pininfarina Battista qui occupe le haut du panier. Mais elle doit désormais composer avec l’Estrema Fulminea, une nouvelle supercar électrique.

Le développement de la technologie électrique fait naître de nouvelles entités dans une sphère jusqu’alors réservée à une certaine élite de constructeurs. Arrivé de nulle part, Estrema Automobili promet une supercar de dernière génération avec des technologies de pointe. Et c’est notamment au niveau de la batterie qu’elle se distinguera du reste, puisque la Fulminea embarquera un bloc « hybride » composé de semi-conducteurs et d’ultra-condensateurs. Cette batterie solide promet une capacité de 100 kWh.



Un 0-320 km/h en 10 secondes

D’après le fabricant, la batterie scindée en deux (le plus gros bloc étant installée dans le dos des passagers) revendique 300 kg. Ce qui lui offre une densité record de 500 Wh/kg. De quoi permettre aussi d’économiser du poids, avec un coupé avouant seulement 1 500 kg sur la balance.

La puissance est envoyée à quatre moteurs électriques qui totalisent 2 068 chevaux de puissance. Le 0-100 km/h étant expédié en moins de temps qu’il n’en faut pour l’écrire, c’est le 0-320 km/h en 10 secondes qui impressionne. L’autonomie est annoncée pour 520 km (WLTP) alors que la recharge est expédiée de 10 % à 80 % en 15 minutes.

Le tirage sera limité à 61 exemplaires au prix de 2,0 millions d’euros pièces.