Logo Tesla Model 3

Elon Musk a confié sur Twitter avoir envisagé la revente de Tesla à Apple pour une fraction de sa valeur. Le patron de son rival aurait simplement refusé toute négociation.

On le sait, Elon Musk est omniprésent sur Twitter, son réseau social favori. Le plus souvent, c’est pour mettre en avant SpaceX, répondre aux fans de Tesla, voire partager des « memes » ou son scepticisme sur la Covid-19. Or ici, le tweet de cette nuit du 22 décembre fait l’effet d’une bombe.

Réagissant à un article sur la nouvelle rumeur d’une voiture électrique Apple, le fantasque patron de Tesla n’a pas manqué de critiquer la technologie batterie employée par son rival. Mieux, il poursuit en annonçant ceci : « Pendant les jours les plus sombres du programme Model 3, j’ai contacté Tim Cook pour parler d’une possibilité pour Apple de racheter Tesla (pour un dixième de la valeur actuelle). Il a refusé de prendre part à la réunion. »

Elon Musk fait certainement référence à la période de production critique début 2019, où il avouait récemment que Tesla avait frôlé la faillite. À cette époque, Tesla valait effectivement 50 milliards d’euros en bourse, contre plus de 500 milliards aujourd’hui. Peut-on considérer que Musk voulait brader Tesla ? Entre décembre 2018 et juin 2019, l’action avait perdu 40 % de sa valeur. Mais même à ce moment, Tesla était déjà considéré comme surévalué. Une « bulle spéculative » dans le jargon financier.

Aujourd’hui, Tim Cook doit s’en mordre les doigts, tout comme Google, qui aurait pu racheter Tesla en 2013 pour… 2 % de sa valeur actuelle.

 

Publicité