Essayer Elon Musk étend la conduite semi-autonome à 100 000 Tesla mais toujours pas pour l’Europe ?

Configurez votre véhicule Elon Musk étend la conduite semi-autonome à 100 000 Tesla mais toujours pas pour l’Europe ou demandez un essai gratuitement.

C’est maintenant devenu une habitude de découvrir les évolutions des modèles Tesla sur le compte Twitter d’Elon Musk entre deux memes…

C’est maintenant devenu une habitude de découvrir les évolutions des modèles Tesla sur le compte Twitter d’Elon Musk entre deux memes plus ou moins brumeux. La dernière annonce en date du milliardaire concerne le FSD, le Full Self Driving, ce qui signifie conduite totalement autonome. Attention cependant, même si certains propriétaires semblent en être convaincus, il ne l’est pas, entièrement autonome, puisque c’est une version beta, donc non définitive, précisément la 10.12.2. Celle-ci n’est implémentée qu’au compte-gouttes et va l’être cette fois pour 100 000 véhicules supplémentaires selon Musk.

À lire aussi Tesla : l’ouverture des superchargeurs pourrait rapporter gros

Il en a profité pour annoncer le contenu de la mise à jour 10.13 : des passages d’intersection plus fluides, surtout dans les longs virages à gauche et un début de gestion des routes sans aucune donnée issue de carte, comme le système le fait déjà dans les endroits où il n’y a pas de signal GPS comme un parking souterrain et où la navigation est remplacée par la mesure de l’inertie, le mouvement des roues et les caméras.

Évidemment, cette version du FSD comme les précédentes ne concerne toujours pas l’Europe où cela reste interdit, mais Musk espère bien un jour parvenir à le faire autoriser sur le Vieux Continent.