La Tesla Model S Plaid+ devait pousser plus loin tous les curseurs. Elle ne verra finalement pas le jour comme le confirme Elon Musk.

La nouvelle Tesla Model S Plaid+ devait être la plus rapide, la plus puissante et la Model S dotée de la plus grande autonomie de son histoire. Une berline électrique de tous les superlatifs, qui pouvait raccourcir efficacement les distances. Finalement, Elon Musk enclenche la marche arrière et range la Plaid+ dans les placards.

C’est sur Tweeter que le PDG de la firme de Palo Alto a annoncé l’annulation de la Tesla Model S Plaid+, avec autant de nonchalance qu’on annulerait un resto avec des amis : « la Plaid+ est annulée. C’est inutile, la Plaid est juste trop bien ».

Une autonomie de 830 km sans intérêt

Interrogé à ce sujet, notamment par nos confrères d’Electrek, Elon Musk a déclaré que l’autonomie estimée de 840 km n’a aucun intérêt dans la gamme : « Ce que nous constatons, c’est qu’une fois que vous avez une portée supérieure à 400 miles (643 km), une autonomie plus grande n’a pas vraiment d’importance. Il n’y a pratiquement aucun trajet au-dessus de 400 miles où le conducteur n’a pas besoin de s’arrêter pour les toilettes, la restauration, le café… »

Tesla renonce donc à la Model S haut de gamme qui devait aussi embarquer trois moteurs et lâcher 1 100 ch sur la route, soit une poignée d’équidés supplémentaires par rapport à une Plaid de 1 020 ch. Son annulation laisse donc la voie libre à la Lucid Air et ses 832 km au petit jeu de la plus grosse autonomie. Il n’en demeure pas moins que si Elon Musk se montre raisonnable en assumant le choix de « ne pas en faire trop », le patron pourrait encore perdre en crédibilité aux yeux de certains : après les grandes annonces et les reports, la Model S Plaid+ n’est finalement que du vent.